Audition : le boom des appareils auditifs

0
4686
Audition : le boom des appareils auditifs
Une audition corrigée a un impact positif sur le cerveau. © Adobe stock

En deux ans, le nombre de patients équipés d’un appareil auditif a augmenté de 68 % en France. Une bonne nouvelle pour les 6 millions de Français qui entendent mal. Une moins bonne nouvelle pour la Sécu… On vous explique pourquoi.

Une nouvelle audition 100% remboursée

Depuis le 1er janvier 2021, les aides auditives sont remboursées en intégralité. C’est la loi dite «100 % Santé» qui concernait déjà l’optique. Les appareils auditifs de catégorie 1 sont ainsi pris en charge à 100 % par l’Assurance-maladie et la mutuelle. Actuellement, 45 % des 6 millions de malentendants sont équipés d’une aide auditive. «Nous visons l’objectif de 69 à 70 % de personnes équipées» à court terme, affirme, Luis Godino, président  du syndicat des audioprothésiste, interrogé par France 3.

A lire aussi – Maladie d’Alzheimer : le sport cérébral efficace

Pourquoi autant de Français sont malentendants ?

La perte d’ audition est souvent liée à l’âge, c’est ce qu’on appelle la presbyacousie. Comme la presbytie, elle est causée par le vieillissement naturel des organes. La presbyacousie commence vers l’âge de 50 ans. Mais c’est à partir de la soixantaine que les premiers signes de la baisse auditive se font sentir. Ainsi, 65 % des plus de 65 ans vivent avec un trouble de l’audition, selon une enquête IFOP pour les Journées nationales de l’Audition en 2020.

A lire aussi : Microbiote : quels médicaments modifient la flore intestinale ?

Une perte auditive non corrigée augmente de 22 % les risques de démence

Une vaste étude épidémiologique française (cohorte Paquid) a étudié les conséquences de la perte d’audition sur les capacités cognitives. En effet, les chercheurs soupçonnaient qu’une perte auditive non corrigée jouait un rôle dans la qualité de vie en entraînant un isolement social et en accentuant les risques de dépression et de démence. Leur étude a confirmé ces hypothèses. Une audition non corrigée augmente de 22% le risque de démence et de 23% celui de dépendance et de dépression.  

A lire aussi : Manque de sommeil : le cerveau met plusieurs jours à récupérer

Le 100% santé coûte cher à la Sécurité sociale

Le 100 % santé appliqué aux aides auditives de première catégorie a un prix pour la sécurité sociale : 194 millions d’euros d’aides pour le premier semestre 2021. Un coût qu’il faut relativiser puisqu’il participe à une réelle amélioration de la qualité de vie et retarde l’apparition des troubles cognitifs.

En savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici