Cancer de la prostate : bientôt reconnu comme maladie professionnelle

0
2701
Cancer de la prostate : bientôt reconnu comme maladie professionnelle
Les cultivateurs de bananes dans les Antilles sont particulièrement touchés par le cancer de la prostate à cause des pesticides utilisés. © Adobe stock

D’ici la fin de l’année, le cancer de la prostate sera reconnu comme maladie professionnelle. Avec une condition toutefois :  Il doit être lié à la manipulation de pesticides.

Le pesticide Chlordécone

le Chlordécone est un pesticide très puissant. Interdit en France en 1990, il a continué à être autorisé dans les champs de bananes des Antilles jusqu’en 1993. Ce qui a provoqué une pollution durable de l’environnement et des cancers chez les cultivateurs.

Plan à 92 millions d’euros

Un décret qui reconnait le cancer de la prostate suite à une utilisation des pesticides sera publié «d’ici la fin de l’année». «Je m’y engage. Le gouvernement s’y engage», a assuré le ministre de l’Agriculture. Les agriculteurs empoisonnés seront indemnisés via un nouveau fonds dédié aux victimes de maladies professionnelles liées aux pesticides, a précisé le ministère. Cette mesure fera partie d’un plan à 92 millions d’euros. Celui-ci comprend également un volet d’assainissement de l’environnement pollué par le Chlordécon.

Chlordécone chez 90 % de la population des Antilles

Le chlordécone est détecté dans la circulation sanguine de 90% de la population des Antilles françaises, selon Santé Publique France. C’est l’expertise de l’Inserm qui a confirmé, en 2021 que «la relation causale entre l’exposition au chlordécone et le risque de survenue du cancer de la prostate est vraisemblable.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici