Cancer du foie : l’hémochromatose un facteur favorisant

0
1758
cancer foie hémochromatose
Human Hand Showing Green Ribbon To Support Organ Transplat Awareness

L’ hémochromatose est une maladie génétique qui provoque une accumulation toxique de fer dans l’organisme. Peu à peu, ces dépôts de fer détruisent les organes. Ils seraient associés à un sur-risque de cancer du foie chez les hommes. C’est ce que révèle une étude de l’Université d’Exeter, publiée le 24 novembre dans Le Journal of the Américan Medical Association.

Les données de 2 890 patients analysées

Les chercheurs ont analysé les données de 2 890 hommes et femmes atteints par l’hémochromatose. Résultat : 21 des 1 294 hommes suivis pendant 8 à 9 ans, ont développé un cancer du foie. 14 en sont décédés. En revanche, chez les femmes, les résultats n’ont pas été significatifs.

Le risque de décès par cancer du foie, atteint 19,5% des patients

A la suite de leurs résultats, les chercheurs ont donc établi que 7,2 % des hommes atteints d’hémochromatose ou porteurs de la prédisposition génétique développeraient un cancer du foie à l’âge de 75 ans, contre 0,6% des hommes de la population générale. Chez les malades, le risque de décès par cancer atteint 19,5 % chez les sujets malades contre 15,1 % chez les sujets sains.

Mise en place de tests précoces

« Les gènes défectueux de l’hémochromatose sont relativement courants chez les personnes d’ascendance européenne, explique le docteur Janice Atkins, première auteure de l’article. Ils provoquent des maladies potentiellement mortelles telles que le cancer du foie. Malheureusement, l’hémochromatose est souvent détectée trop tard. Un diagnostic plus précoce pourrait éviter tant de maladies inutiles. » Les scientifiques invitent donc les personnes dont un membre de la famille est porteuse de la maladie à se faire dépister rapidement.



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici