Cancer du sein : bientôt un test salivaire ?

0
952
Cancer du sein : dépistage par un test salivaire ?
Un essai clinique européen se penche sur un test salivaire comme dépistage du cancer du sein.

Le dépistage est au cœur de la campagne Octobre rose. En effet, grâce à un dépistage du cancer du sein à un stade peu avancé de son développement, les chances de guérison sont de 90 %. Pour personnaliser davantage ce dépistage, un essai clinique de grande envergure auprès de 85 000 femmes européennes est lancé.

Vous avez entre 40 et 70 ans ?

Quel est le point commun entre les femmes belges, françaises, italiennes et anglaises ?  Elles sont invitées à participer à une étude de grande envergure sur un nouveau dépistage du cancer du sein par test salivaire. Les conditions sont simples : être âgée entre 40 à 70 ans et ne pas avoir été touchée par la maladie. L’inscription est possible directement sur le site de l’étude clinique internationale. Cette étude, menée par MyPeBS (My Personal Breast Screening), est financée par l’Union Européenne.

Dépistage du cancer par test salivaire

Le test salivaire pour le dépistage du cancer du sein fonctionne simplement : les biologistes analysent la salive de chaque femme puis réalise un séquençage de l’ADN. Ensuite, ils constatent le risque faible ou élevé de souffrir d’un cancer du sein dans les années à venir.

Grâce à ces conclusions, les chercheurs mettent en place une surveillance adaptée plutôt qu’un dépistage systématisé comme c’est aujourd’hui le cas en France.  Ainsi, les femmes qui ont un risque plus faible d’avoir un cancer du sein pourront espacer leurs examens de contrôle et réaliser des mammographies moins fréquemment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici