Cancers de la peau : les Français prennent des risques

0
17275
Cancers de la peau : les Français prennent des risques
Les Français ne se protègent pas assez du soleil. © Adobe Stock

«Une semaine pour sauver sa peau». C’est le titre de la campagne nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau. Elle rappelle les risques d’une exposition au soleil, les cancers de la peau touchant 1 Français sur 5.

Les Français connaissent les règles de prévention solaire…

Les cancers de la peau sont les plus fréquents. 80 000 cas sont diagnostiqués chaque année. Cette semaine, le Syndicat national des dermatologues et vénérologues (SNDV) lance une semaine de prévention et de dépistage des carcinomes et des mélanomes. Selon une étude menée par le Syndicat, les Français sont sensibles aux messages de prévention. En effet, 81 % des personnes interrogées déclarent porter souvent ou toujours des vêtements pour se protéger. 64 % pensent à se mettre à l’ombre.

…Mais ne les appliquent pas !

D’un autre côté, les Français peuvent aussi se montrer mauvais élèves. Toujours selon l’étude du SNMV :

  • 42 % des répondants admettent ne jamais ou rarement s’appliquer de la crème solaire.
  • 80 % reconnaissent s’exposer souvent ou toujours entre 12 heures et 16 heures,

Recours aux cabines UV dangereuses pour la peau

17 % des répondants disent « préparer » leur peau avant l’été à l’aide de séances UV en cabines. Or ces cabines dites de bronzage diffusent des UV tous aussi nocifs que ceux du soleil ! Il faut se mettre de la crème solaire avant une séance d’UV afin de protéger sa peau des cancers de la peau : carcinomes ou mélanomes.

Carcinomes ou mélanomes ?

Les carcinomes sont les cancers de la peau les plus fréquents. «Ils surviennent généralement après l’âge de 50 ans, sur les zones découvertes du corps (visage, cou, épaules, avant-bras, jambes…)» rappelle l’Institut national du cancer.  Ils sont le plus souvent dus à une exposition au soleil excessive et chronique.

Les mélanomes sont les plus cancers de la peau les plus graves «du fait de son haut potentiel métastatique, c’est-à-dire de sa capacité à se propager rapidement à d’autres parties du corps», souligne l’Institut du cancer. 15 500 personnes ont été concernées par un carcinome en 2018, 1 980 personnes en sont décédées.

Source : Communiqué de presse du SNDV « Cancers de la peau : une semaine pour sauver sa peau ».

En savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici