Cigarette électronique : appel à volontaires pour une étude

0
973
cigarette électronique : appel à volontaires pour une nouvelle étude
Les hôpitaux de PAris ont lancé un appel aux volontaires pour une étude sur la cigarette électronique

Quelle est l’efficacité de la cigarette électronique dans le sevrage tabagique ? Pour répondre scientifiquement à cette question, l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) mène l’étude « ECSMOKE ». Dans ce cadre, elle cherche des fumeurs volontaires pour une durée de 6 mois.

La France compte 16 millions de fumeurs et environ 1,7 million d’utilisateurs quotidiens de produits du vapotage. Des chercheurs des hôpitaux de Paris (AP-HP) s’attachent à démontrer scientifiquement l’efficacité de la cigarette électronique dans l’arrêt du tabac. Ils ont lancé en 2018 une vaste étude nommée  « ECSMOKE ». Cette étude inclut 650 personnes fumant au moins 10 cigarettes par jour. Ces fumeurs sont âgés de 18 à 70 ans et souhaitent arrêter le tabac. Les chercheurs viennent de lancer un nouvel appel à volontaires pour poursuivre leur étude.

Participation à une étude clinique : comment ça marche ?

Les chercheurs sont des médecins spécialisés dans le sevrage tabagique. Ils prennent en charge chaque fumeur participant à l’étude pendant six mois. « Les traitements seront mis à disposition gratuitement et la prise en charge inclura également des conseils d’aide à l’arrêt», précise l’AP-HP.  Les participants sont répartis par tirage au sort dans trois groupes :

  • groupe placebo : comprimés placebo + liquides sans nicotine,
  • groupe nicotine : comprimés placebo + liquides avec nicotine
  • groupe varénicline : comprimés de varénicline + liquides sans nicotine.

Pour chaque fumeur, une consultation de tabacologie aura lieu en amont de l’étude. Ensuite, chaque volontaire bénéficiera gratuitement de six visites. Quoiqu’il en soit, pas de pression inutile en cas de rechute : « les participants qui seraient amenés à rechuter feront toujours partie de l’étude et seront suivis de la même manière », précise l’AP-HP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici