Commotions cérébrales : volontaires sportifs recherchés

0
275
Etude de l'Inserme sur les commotions cérébrales
Appel à des volontaires sportifs pour une nouvelle étude de l'Inserm et le CHU de Toulouse sur les commotions cérébrales

« Cherche hommes volontaires très sportifs ». Cela pourrait être le titre de l’annonce de l’Inserm. L’Institut de recherche médicale a lancé une vaste étude sur les commotions cérébrales avec le CHU de Toulouse. L’étude se nomme Rugby.com. Il s’agit d’un travail sur la récupération des sportifs après un choc au cerveau. Chaque année, plusieurs centaines de milliers de commotions cérébrales sont répertoriés par les services des urgences.

La plupart des commotions cérébrales passent inaperçues. Un danger à retardement pour les sportifs puisque les commotions cérébrales sont responsables de troubles fonctionnels et laissent des séquelles. Les commotions cérébrales sont des traumatismes crâniens légers. Mais elles peuvent conduire à des séquelles neurologiques durables et graves quand elles sont répétées.

Le sport amateur plus exposé que celui pro

Le neurochirurgien David Brauge est en charge de cette étude pilote de l’Inserm avec le CHU de Toulouse. Il est expert auprès des Fédérations françaises de foot (FFF) et de rugby (FFR). L’étude Rugby.com s’adresse aux

hommes âgés de 18 à 35 ans. Ces derniers doivent pratiquer une activité sportive en club à raison d’au moins 3 séances d’entraînement par semaine. Autre condition : les volontaires n’ont  jamais pratiqué de sport de contact auparavant (boxe par exemple). Le sport amateur est bien moins doté en médecins que les pros. Résultat : beaucoup de commotions cérébrales ne sont pas repérées ni prises en charge.

Les volontaires passeront trois visites au laboratoire, d’une demi-journée chacune et espacées de 1 semaine à 3 mois. Chaque visite comprendra un examen en imagerie cérébrale par IRM et un bilan neuropsychologique. L’étude s’achèvera en décembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici