Confinement et écrans : Trois fois plus de myopie chez l’enfant de 6 ans

1
1920
Confinement et écrans : Trois fois plus de myopie chez l’enfant de 6 ans

L’exposition des enfants dès leur plus jeune âge aux écrans a des répercussions sur la santé visuelle. Les périodes de confinement et les cours en distanciel via l’ordinateur ont accentué encore le temps passé devant un écran. Une vaste étude chinoise a mesuré cet impact. 21 % des enfants de 6 ans étaient atteints de myopie à la fin du premier confinement en Chine, en juin 2020. Ils étaient seulement 5,7 % entre 2015 et 2019.

De la lumière naturelle pour un bon développement visuel.

120 000 enfants de 6 à 13 ans ont participé à cette vaste étude sino-américaine. Les résultats ont été publiés dans la revue scientifique JAMA Ophtalmology. Les chercheurs ont comparé les résultats de tests de la vue entre 2015 et 2019 et en juin 2020. Entre janvier et mai 2020 une grande partie de la Chine fut confinée, les enfants n’ont pas eu école. Ils ont passé plus de temps à l’intérieur, devant des écrans. Or, l’exposition à la luminosité extérieure est essentielle pour le développement de la vision de l’enfant.

Les résultats sont sans appel chez les enfants âgés de 6 à 8 ans. «La prévalence de la myopie a été multipliée par 1,4 à 3 en 2020 par rapport aux cinq années précédentes», analysent les chercheurs américains et chinois. La proportion d’enfants de 6 ans atteints de myopie a dépassé les 21% en 2020 en Chine alors qu’ils étaient seulement 5,7% entre 2015 et 2019. Cette proportion est de 26% pour les enfants de 7 ans (contre 16,2%) et de 37% pour ceux de 8 ans (contre 27%).

Le Haut conseil de la santé publique, dans un avis daté de décembre 2019 avait déjà évoqué cette épidémie mondiale de la myopie : «La présence de lumière bleue conduit à un stress toxique pour la rétine et des lésions du cristallin. L’utilisation prolongée des écrans pourrait conduire à une myopie et, pour certains auteurs, l’épidémie de myopie serait mondiale.»

90 % des lycées chinois myopes

En 2012, la très sérieuse revue The Lancet avait publié une étude évaluant à près de 90% la proportion de jeunes chinois myopes à la fin du lycée. 20% d’entre eux étaient menacés par des pathologies importantes à cause de la sévérité de leur myopie. Des pathologies pouvant aller jusqu’à la cécité.

En France, la proportion des jeunes de moins de 18 ans myopes est de 20,48 % ; 37 % pour les adultes. Des chiffres issus d’une étude menée conjointement par le CHU de Poitiers et un opticien entre 2016 et 2019.  Des données proches de ceux de l’empire du Milieu…

En savoir plus :

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici