Contraception : gratuite pour les moins de 15 ans

1
210
contraception moins de 15 ans

La contraception est désormais gratuite pour toutes les mineures de moins de 15 ans. Le but ? Diminuer le nombre d’interruption volontaire de grossesse pour ces jeunes filles.  Cette mesure concerne autant la gratuité de la consultation médicale, des examens biologiques que des dispositifs contraceptifs.

«Chaque année, près de 1 000 jeunes filles de 12 à 14 ans sont enceintes en France (…) parmi ces grossesses, 770 se concluent par une IVG (interruption volontaire de grossesse) » a rappelé le gouvernement lors de la promulgation de la gratuité de la contraception pour toutes les mineures de moins de 15 ans. Depuis 2013, les jeunes filles, entre 15 et 18 ans, avaient déjà accès à une contraception gratuite. Ce qui a fait chuter le taux de recours à l’IVG passant de 9,5 à 6 pour 1 000 entre 2012 et 2018.

Les frais liés à la contraception des moins de 15 ans sont désormais pris en charge à 100 % par l’Assurance-maladie, selon un décret publié jeudi 27 août au Journal officiel. La prise en charge  concerne : la consultation médicale chez un médecin (généraliste ou gynécologue) ou chez une sage-femme, l’examen biologique, les médicaments et le dispositif contraceptif (pilule, patch, implant…).

La contraception : qu’est-ce que c’est ?

La contraception est l’ensemble de moyens visant à empêcher qu’un rapport sexuel entraîne une grossesse. Les principaux moyens sont :

  • le préservatif
  • la pilule
  • le dispositif intra-utérin
  • le patch
  • l’implant
  • l’anneau vaginal

Excepté le préservatif, les moyens contraceptifs ne protègent pas des infections sexuellement transmissibles (IST).

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici