Doigts engourdis et pâles : et si c’était le phénomène de Raynaud ?

0
8272
Doigts engourdis et pâles : et si c’était le phénomène de Raynaud ?

Après une sortie à l’extérieur, vos doigts restent longtemps pâles avant de prendre une teinte bleuté et devenir douloureux. C’est le phénomène de Raynaud qui touche 8 à 10 % des femmes et 3 à 5 % des hommes. Un trouble de la circulation sanguine qui touche les extrémités, sans cause connue. Si ce trouble est bénin, il affecte la qualité de vie des personnes concernées.

Un masque contre la Covid et des gants contre Raynaud

Si les Français ont pris l’habitude de porter un masque pour se protéger contre la Covid-19, d’autres veillent à ne jamais sortit sans leurs gants. Car, par temps froid, leurs doigts deviennent étrangement pâles. Les vaisseaux sanguins des doigts se resserrent, la circulation sanguine est ralentie. L’extrémité des doigts devient alors inerte. C’est le phénomène de Raynaud appelé aussi « maladie de Raynaud ».

Outre les doigts, ce trouble peut toucher les autres extrémités comme les orteils, le nez ou les lobes des oreilles.

Quelles conséquences ?

La maladie de Raynaud est dite « idiopathique », c’est-à-dire de cause inconnue. Elle est considérée comme bénigne mais pas anodine. En effet, ce trouble est douloureux au retour brutal du sang. De plus, le manque répété de circulation sanguine déforme les doigts.

Les personnes touchées par ce trouble ont appris à réchauffer très vite leurs doigts avant qu’ils ne deviennent complétement pâles :

  • en les trempant dans de l’eau tiède.
  • en les massant vigoureusement.
  • en faisant de grands mouliné pour accélérer le retour du sang via la force centrifuge.

Si vous croisez une personne, cet hiver, qui fait de grands arcs de cercles avec ses bras sans cause apparente, vous pouvez émettre l’hypothèse du phénomène de Raynaud…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici