Don du sang : 1 heure de son temps pour sauver 3 vies

0
379
Don du sang

A cause de la crise sanitaire, les réserves de sang sont très basses en ce début de mois de septembre. L’établissement français du sang craint une situation critique et invite chacun à se mobiliser. Car les besoins des patients hospitalisés sont toujours aussi nombreux. Donner son sang c’est une heure de son temps et cela permet de sauver trois vies.

A l’heure de cette rentrée si particulière, chacun pense à prendre son masque, à se désinfecter les mains et à maintenir une routine quotidienne la plus sereine possible. Les habitudes ont été perturbées par le COVID-19 et le don du sang n’y échappe pas. Les donneurs fréquentent moins les lieux de collecte. Résultat : les réserves de sang sont « très basses » s’alarme l’établissement français du sang.  « Il est primordial, à la rentrée, de refaire les stocks. Il faut 10 000 dons par jour pour soigner les malades », rappelle l’organisme.

Qui aide-t-on grâce au don du sang ?

Le don du sang sauve la vie d’une jeune maman qui vient d’accoucher, victime d’une hémorragie. Il sauve aussi celle d’un accidenté de la route ou celle d’une personne atteinte d’une leucémie par exemple. « 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des malades », explique l’établissement français du sang.  C’est pourquoi les dons doivent être réguliers et constants car la durée de vie des produits sanguins est limitée : 7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges.  

Concrètement, le don du sang en son sang prend seulement 10 minutes. Il faut compter du temps en amont pour l’entretien médical. Un autre temps est nécessaire après le don du sang pour la collation offerte. Soit une heure de votre temps. Une heure pour sauver des vies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici