Enfants de 3 à 17 ans : dix séances chez le psychologue gratuites

3
3905
Enfants de 3 à 17 ans : dix séances chez le psychologue gratuites
Les enfants bénéficient de 10 séance gratuites chez un psychologue. © Adobe Stock

Face à la dégradation de la santé mentale des plus jeunes, les psychiatres et les psychologues tirent la sonnette d’alarme depuis un an. Emmanuel Macron vient d’annoncer que les 3-17 ans pourront profiter de dix séances chez un psychologue de ville.

Des enfants en souffrance depuis un an

40% des parents ont déclaré avoir observé des signes de détresse chez leur enfant lors du premier confinement ! Les psychiatres et les psychologues alertent les autorités depuis un an. Ils sont seulement entendus aujourd’hui. «Nous avons aujourd’hui un problème de santé qui touche nos enfants et adolescents, qui se rajoute à l’épidémie», a reconnu Emmanuel Macron lors d’une visite au service de pédopsychiatrie du CHU de Reims, mercredi 14 avril.

Séances prépayées sans avance de frais

Le président a annoncé l’instauration d’un forfait de dix séances chez un psychologue de ville pour les enfants de 3 à 17 ans affectés par la crise. Ces séances seront prescrites par le médecin traitant de la famille. Prépayées, les familles n’auront pas à avancer les frais. Ses séances seront accessibles tout au long de la crise, auprès de psychologues identifiables sur une plateforme. Celle-ci n’est encore opérationnelle.

Cette mesure est la seconde concernant la prise en charge de la santé mentale des plus jeunes. Fin janvier, le gouvernement avait annoncé la mise en place d’un chèque psy pour tous les étudiants qui en éprouvaient le besoin.

En savoir plus :

3 Commentaires

  1. Il n’y a pas que les enfants …les personnes âgées qui vivent seules et dont les enfants sont éloignés vont aussi très mal….elles aussi devraient avoir le droit à des scéances avec un(e)psychologue et sans attendre que la crise soit terminée .Ces personnes elles ont peur de mourrir seule sans avoir revu leurs enfants ,petits enfants.J’ai rencontré une de ces personnes qui d’ordinaire était très gai et lorsque je l’ai vu récemment cette personne était d’une tristesse à faire peur et elle me disait j’en perds la tête…nous allons avoir dans qualque temps une forme d’Alzeymeur chez ces personnesAlors octroyons les scéances de psychologue aux personnes âgées aussi.(Une infirmière D.E.)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici