Fécondation : campagne pour le don de gamètes

Fécondation : campagne pour le don de gamètes

L’Agence de la biomédecine lance une nouvelle campagne sur le don de gamètes du 16 novembre au 6 décembre. En France, près de 5 000 couples sollicitent chaque année un don d’ovocytes ou de spermatozoïdes. En effet, un couple sur huit consulte en raison de difficultés à concevoir un enfant selon les chiffres de l’Inserm. Volontaires ?

Don de spermatozoïdes ou d’ovocytes

Entre 2015 et 2016, les Français ont été généreux avec une hausse de 38 % du nombre de dons de gamètes. Les gamètes ce sont les spermatozoïdes ou les ovocytes. Leur don est gratuit et anonyme, ouvert à tous les hommes entre 18 et 45 ans pour les premiers et à toutes les femmes entre 18 et 37 ans pour les seconds. Les derniers chiffres datent de 2018 :

  •  -777 femmes ont donné leurs ovocytes
  • -386 hommes leurs spermatozoïdes
  •  -1 270 enfants sont nés d’une assistance médicale à la procréation avec don de gamètes.

En France, la loi de bioéthique limite le nombre d’enfants issus d’un même donneur à 10 pour limiter tout risque de consanguinité pour les générations futures.

2 ans d’attente pour les couples infertiles

Depuis l’augmentation du nombre de dons en 2016, le niveau est stable. Or, il  ne permet pas de répondre aux besoins de tous les couples français en attente. La principale conséquence est un délai d’attente pouvant aller jusqu’à 2 ans.

Cette nouvelle campagne d’information jusqu’au 6 décembre 2020 souhaite engager la réflexion sur ce don essentiel pour des milliers de personnes chaque année. Le principe de solidarité vis-à-vis des couples qui ne peuvent avoir d’enfants reste le premier moteur du don pour 55 % des personnes interrogées. « Pour autant si l’opinion paraît sensible à la situation des couples infertiles, les règles qui régissent le don restent méconnues », observe l’Agence de biomédecine. Seules 27 % des personnes interrogées se disent bien informées. C’est pourquoi la campagne d’information donne la parole à des donneuses et des donneurs qui témoignent de leur démarche altruiste.

Source : Communiqué de presse de l’Agence de Biomédecine : https://www.agence-biomedecine.fr/IMG/pdf/cp_campagne_nationale_don_de_gametes_2020_vf.pdf

Catégories

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Femmes : l’épidémie « fantôme »

Femmes : l’épidémie « fantôme »

Grippe : le stock de vaccins de l’État

Grippe : le stock de vaccins de l’État

Restos du cœur : soutien essentiel pour 1 million de Français

Restos du cœur : soutien essentiel pour 1 million de Français

Sédentarité des jeunes : deux  tiers des ados ne se bougent pas assez

Sédentarité des jeunes : deux tiers des ados ne se bougent pas assez