Grippe : le stock de vaccins de l’État

5
49
Grippe : le stock de vaccins de l’État

La campagne de vaccination contre la grippe a commencé le 13 octobre. En un mois, plus de 10 millions de doses ont été distribuées par les pharmacies. Pour faire face à la demande, le gouvernement a mis à disposition des pharmacies et des hôpitaux son stock de vaccins antigrippaux. Soit 2,4 millions de doses de vaccins supplémentaires.

60 % de la population prioritaire vaccinée

Une campagne vaccinale démarrées en trombe : depuis le 13 octobre, plus de 60 % des personnes âgées de plus de 65 ans ou vulnérables en raison d’une maladie chronique ont déjà reçu leur injection. Les chiffres viennent du ministère de la Santé. Une flambée de vaccination par rapport aux années précédentes où le taux se situait autour de 40 %

L’État prend le relais

L’État prend maintenant le relais des laboratoires pour livrer les pharmacies sur tout le territoire français. Santé publique France va expédier «2,4 millions de doses supplémentaires» qui seront «exclusivement réservées aux personnes ciblées par les recommandations vaccinales en vigueur», précise l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (Uspo).

La priorité va aux résidents et personnels des Ehpad. Pour les autres patients prioritaires, les officines devront renseigner chaque semaine l’état de leurs stocks.

5 Commentaires

  1. La encore l’Etat nous a menti,( pas de pénurie car 30% de stock en plus), habituée à me faire vacciner chaque année à mi novembre lorsque je me suis présentée avec mon papier de la sécu pour mon vaccin ,impossible d’en obtenir un, même en se mettant sur une liste de personnes prioritaires en pharmacies (3) je n’ai jamais été rappelée par aucun des pharmaciens.En y retournant ils m’on Dis n’avoir jamais été réapprovisionnés.
    Les labos sont trop occupés par les vaccins Covid c’est sans doute, là aussi, plus juteux pour eux!

    • je suis dans le même cas. Hier, j’ai craqué. j’ai démarré un “sitting” dans la pharmacie de mon village avec demande de l’aide des gendarmes locaux. Face à cette attitude, la responsable de ce commerce (on ne peut plus donner le nom de pharmacie à ce lieu) m’a fourni deux doses de vaccins. j’ai 67 ans et me fait vacciner contre la grippe depuis plusieurs années (au ministère de la Défense, il était plus économique de vacciner les gens, plutôt que des arrêts maladie). Mon épouse assistante maternelle agrée est confrontée à des enfants de 6 mois à 3 ans, dont certains ont des parents qui travaillent en EHPAD ou en milieu hospitalier.
      Le vaccin contre la grippe aujourd’hui en pharmacie, semble faire partie d’un catalogue de promotions dont les vendeurs auront à assurer la livraison, compte tenu de la date de commande du client.
      Vacciné ce jour, ainsi que mon épouse, j’ai décidé de ne pas faire le test du cancer colorectal, car j’ai estimé que les labos avaient les tests covid à gérer et qu’en cas de cancer décelé, j’aurai à attendre que la lutte contre le covid puisse permettre la reprise des opérations chirurgicales autres.
      Vive la République et Vive Ma France.

  2. Nous attendons depuis le 5 octobre que la pharmacie nous rappelle pour être vacciné contre la grippe, ce sera la 3e année, nous avons plus de 70 ans et nous sommes normalement prioritaire ??? Et nous habitons une ville de 60 000 habitants.

  3. Je suis révoltée Nous sommes une famille de 4 enfants et 2 adultes(médecin et infirmière ) Nous nous vaccinons tous les 6 chaque année depuis l’existence du vaccin de la grippe ,soit plus de 30 ans Cette année impossible de nous approvisionner en totalité chez notre pharmacien et ce malgré nos professions et celle de nos enfants(eux aussi professionnels de santé)Arrêtez de mener une campagne de vaccination encore maintenant et à laquelle vous n’êtes pas en mesure de répondre !!!!…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici