Grossesse extra-utérine : naissance rarissime

Grossesse extra-utérine : naissance rarissime

Un bébé vient de naître en bonne santé après une grossesse extra-utérine. Au lieu de se développer dans l’utérus, l’embryon avait élu domicile dans un ovaire. Un cas exceptionnel rapporté par une équipe de gynécologues-obstétriciens indiens.

Grossesse rarissime

Une jeune maman indienne a donné naissance à un bébé en bonne santé alors qu’il s’était développé hors de l’utérus. C’est ce qu’on appelle une  grossesse extra-utérine. Dans la très grande majorité des cas, ce type de grossesse n’aboutit pas. Seuls des cas rarissimes ont été constatés de grossesse extra-utérine menée à terme où le bébé viable.

Cette grossesse extraordinaire a été rapportée dans un article paru ce 1er octobre 2020 dans le Journal Obstetrics and Gynaecology Research.

Bébé de 3,1 kg

La maman a accouché deux semaines après terme. Au vu de la date dépassée, l’accouchement eut lieu par césarienne pour un bébé de sexe féminin de 3,1 kg. C’est seulement au moment de la césarienne que les professionnels de santé se sont aperçus que le placenta était attaché à l’ovaire gauche. C’est grâce à la vascularisation de l’ovaire que le fœtus a pu être correctement alimenté en sang. La maman et le bébé se portent bien.

Source :  “Successful outcome in a rare case of live post‐term ovarian pregnancy” de N. Agarwal et al., octobre 2020. The journal of obstetrics and gynaecology research. 

Catégories

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Santé cardiaque : après 50 ans, les femmes doivent faire plus d’activité physique

Santé cardiaque : après 50 ans, les femmes doivent faire plus d’activité physique

Femmes : l’épidémie « fantôme »

Femmes : l’épidémie « fantôme »

Grippe : le stock de vaccins de l’État

Grippe : le stock de vaccins de l’État

Restos du cœur : soutien essentiel pour 1 million de Français

Restos du cœur : soutien essentiel pour 1 million de Français