Grossesse : la Dépakine multiplie par 5 le risque de troubles du développement

0
242
Depakine : plus de risques pour le foetus
Le médicament antiépileptique la Dépakine multiplie le risque de troubles du développement par 5.

Les risques de malformations physiques liés à la Dépakine étaient déjà connus. Une nouvelle étude met en lumière les risques de troubles du développement des fœtus : autisme, retard de la marche ou du langage. La Dépakine est un médicament antiépileptique qui n’est plus prescrit aux femmes enceintes depuis 2015.

Retard mental, autisme et troubles de l’apprentissage

Certains traitements contre l’épilepsie à base de valproate de sodium comme la Dépakine sont néfastes pour le fœtus. Une étude française vient de quantifier les risques en termes de troubles du développement. Les enfants exposés au valproate de sodium pendant la grossesse ont :

5,1 fois plus de probabilité de présenter un retard mental.
4,7 fois plus de troubles moteurs, de l’apprentissage ou du langage.
4,6 fois plus de troubles du spectre de l’autisme.

Enfants suivis jusqu’en 2016

Ces résultats sont issus de la vaste étude menée par une équipe de chercheurs de l’Assurance-maladie (CNAM) et l’Agence du médicament (ANSM). Ils ont analysé les données médicales de plus de 1,7 million d’enfants nés en France entre 2011 et 2014. C’est la plus grande cohorte étudiée sur ce sujet. Les chercheurs ont suivi ces enfants jusqu’en 2016. Cinquante enfants, sur les 991 dont la mère avait pris du valproate de sodium pendant la grossesse, se sont vu diagnostiquer des troubles neuro-développementaux. Or cette proportion n’est que de 0,89 % (15 270 enfants) chez ceux n’ayant pas été exposés in utero à un médicament antiépileptique.

Le laboratoire français Sanofi, fabricant de la Dépakine, est accusé par des familles de victimes d’avoir trop tardé à informer des risques, connus depuis les années 1980. Les conditions de prescription de la Dépakine pour les femmes en âge de procréer ont été restreintes depuis 2015.

Article précédentCovid-19 : Le groupe sanguin O moins infecté
Article suivantMarrons et châtaignes : ne pas les confondre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici