Hôpitaux : Nouvelle plateforme d’orientation des malades

1
515
Nouvelle plateforme d'orintation des malades dans les hôpitaux

Des plateformes d’orientation des malades pour désengorger les services des urgences des hôpitaux seront mises en place en janvier 2021. Une annonce d’Emmanuel Macron lundi dernier. Il répond à une promesse de plus d’un an sur la création de ce nouveau service d’accès aux soins (SAS). On vous en dit plus.

Un service d’orientation pour soulager les urgences

En pleine tempête sanitaire, Emmanuel Macron a reçu, lundi, une délégation d’urgentistes emmenée par François Braun, président du syndicat Samu-Urgences de France. Le président de la République a annoncé le déploiement des projets territoriaux de service d’accès aux soins» (SAS).  Annoncés en septembre 2019 par l’ancienne ministre de la Santé, ce service orienter les patients 24 heures sur 24 vers une consultation en ville, une téléconsultation, ou les urgences, éventuellement via l’envoi d’une ambulance.

Le but est de remédier au « réflexe » des Français de se déplacer aux urgences pour être soigné. En effet, le nombre annuel de passages aux urgences progresse chaque année de 3,5% en moyenne. Au total, les structures publiques et privées ont accueilli 21 millions de patients en 2016, contre 10,1 millions en 1996, selon les données de la Drees. Or, de nombreux soins pouvaient être traités en médecine de ville ou en téléconsultation .

Un seul numéro pour le SAS

Le SAS devrait se mettre en place dès janvier 2021. L’idée est de rassembler tous les numéros de secours actuels : le Samu (le 15), les Pompiers (le 18), le médecin de garde (le 116-117) sous une seul et même numéro. Malgré la crise sanitaire, le président du syndicat Samu-Urgences de France  a assuré que ces SAS «vont pouvoir être mis en place très vite», avec l’expérience acquise pendant la première vague épidémique.

1 COMMENTAIRE

  1. Ça existe déjà, à Lyon par exemple, dès que les médecins généralistes sont rentrés chez eux : c’est un système de « fausse garde » où c’est vous qui devez vous déplacer dans un local précis même si vous avez 40° de fièvre et tousser tripes et boyaux !.. Incroyable mais les MG ne veulent plus être des médecins de famille, sauf pour la leur !!…….
    bonjour les problèmes ! Là le tri se fait par téléphone, quand vous arrivez à avoir quelqu’un au bout de 15 ou 20 mn. d’attente parfois. Et on vous demande de ne pas aller à l’hôpital mais dans ce lieu où vous allez attendre, et attendre encore. Puis on vous fait rencontrer des jeunes médecins qui n’ont aucune expérience mais ont besoin de travailler et qui se prennent pour des « sachant tout « . A la sortie après des heures d’attente parfois, vous n’avez qu’une envie, voir votre généraliste ! Mais lui il est tranquille à la maison et ne fait plus de garde !
    Dire que l’on a payé leur études !… Quel système

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici