La migraine chez l’enfant associée à des troubles du sommeil

0
1380
La migraine chez l’enfant associée à des troubles du sommeil
5 à 10 % des enfants sont migraineux en France. © Adobe stock

Les enfants souffrent aussi de migraines. Celles-ci sont souvent associées à des troubles du sommeil. C’est le constat d’une nouvelle étude parue dans le Journal of Clinical Medicine. Combien d’enfants sont-ils migraineux en France ? Est-ce les mêmes symptômes que pour les adultes ?

5 à 10 % d’enfants migraineux en France

Une nouvelle étude, publiée dans la revue Journal of Clinical Medicine devrait intéresser les parents des enfants qui souffrent de migraines. Entre 5 et 10 % des petits Français souffrent de migraine. Cette étude, menée par des chercheurs italiens, a fait le lien entre les troubles du sommeil et les migraines pédiatriques. Effectivement, 72,9% des enfants ayant des troubles du sommeil présentaient des migraines plus fréquentes et plus intenses que les autres.

A lire aussi Manque de sommeil : le cerveau met plusieurs jours à récupérer

Améliorer la qualité du sommeil pour soigner les migraines ?

«Compte tenu de la relation entre les caractéristiques du sommeil et de la migraine, l’amélioration de la qualité du sommeil pourrait aider à réduire l’incapacité de la migraine et vice versa», ont suggéré les scientifiques de l’université de Rome.  Si les médecins intègrent une analyse des habitudes de sommeil des enfants migraineux, ils pourraient dépister des troubles du sommeil et aider à mieux prendre en charge leurs migraines.

A lire aussi – Bien-être : 3 conseils pour améliorer le sommeil des ados

En quoi la migraine de l’enfant est-elle différente?

La localisation de la douleur varie entre l’adulte et l’enfant. Chez l’enfant, la douleur est frontale et bilatérale au niveau des deux tempes. A l’opposé, la migraine est unilatérale chez l’adulte pour être considérée comme telle (sinon on parle d’un mal de tête). La migraine est plus brève chez l’enfant, une heure en moyenne. Enfin, elle est associée à une pâleur en début de crise, à des nausées, voire à de vomissements, comme chez l’adulte.

Source : Journal of Clinical Medicine

En savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici