La sexualité, peu prise en compte pendant un cancer

1
6661
La sexualité, peu prise en compte pendant un cancer
Les effets secondaires des traitements du cancer impactent la sexualité. © Adobe stock

Un sondage de la fondation ARC montre à quel point la santé sexuelle reste un angle mort de la prise en charge du cancer. Les effets secondaires des traitements peuvent altérer la santé sexuelle. Mais le sujet reste encore tabou et n’est pas abordé pendant les consultations.

Qui est concerné ?

En France, 3 millions de personnes sont atteintes d’un cancer et 1,5 millions de partenaires sont touchées indirectement par les répercussions de la maladie sur leur intimité de couple. Ce sont les estimations de l’Association francophone des soins oncologiques de supports (Afsos). Selon un sondage dévoilé par la fondation ARS, 40% des patients atteints de cancer s’interrogeant sur leur sexualité.

La question de la sexualité encore taboue

Cette questions de la sexualité est encore taboue dans la prise en charge du cancer souligne le sondage. Car 73 % des personnes interrogées certifient que la question n’a jamais été abordée par l’équipe soignante durant le traitement. «Dans toutes les enquêtes, dans tous les pays du monde, les patients sont très demandeurs et attendent que le professionnel de santé en parle», observe le Dr Pierre Bondil, chirurgien urologue et sexologue au Centre hospitalier Métropole-Savoie, lors d’une conférence de presse organisée par l’ARC[1].

Une baisse de leur libido pour 56,8 % des patients

Pendant leur traitement, les patients ont une sexualité freinée voire à l’arrêt. Les questions d’estime de soi sont prépondérantes, notamment en cas de chirurgie des cancers pelviens, gynécologiques ou urologiques. Les hommes et les femmes sont autant concernés.  Selon l’enquête VICAN5 en 2015, cinq ans après le diagnostic :

  • un tiers des patients étaient gênés par leur apparence ;
  • plus de 35% se sentaient moins attirants;
  • 56,8 % rapportaient une baisse de leur libido ;
  • 53,8 % une baisse de leur capacité à avoir un orgasme.

[1] Conférence de presse à l’occasion de la parution d’un livret d’information «Préserver sa sexualité», édité avec Rose Magazine, cité par le journal Le Figaro.

En savoir plus :

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici