Le sport sur ordonnance élargi aux maladies chroniques

3
10222
Le-sport-sur-ordonnance-elargi-aux-maladies-chroniques
L'OMS préconise 150 à 300 minutes d'activité physique par semaine pour rester en bonne santé. ©Adobe-Stock

Jusqu’à présent, les médecins pouvaient prescrire du sport à leurs patients uniquement s’ils étaient atteints d’une affection longue durée (ALD). Qu’est-ce que le sport sur ordonnance ? A quelles pathologies précises s’adresse-t-il désormais ? On fait le point.

Prévention ou soin de certaines maladies

Le sport sur ordonnance, c’est la prescription d’activité physique adaptée (APA) en prévention ou en soin de certaines maladies. Il ne s’agit évidemment pas de sport intensif. Cela concerne toutes les activités physiques légères à modérées et les modes de déplacements actifs (marche, vélo).

Cette possibilité, rendue possible par une loi de 2016, concernait jusque-là seulement les personnes souffrant d’une ALD (AVC invalidant, diabète, sclérose en plaques…). Soit environ 10 millions de Français. Dans le contexte actuel de pandémie, ces patients étaient les seuls, avec les sportifs de haut niveau, à pouvoir accéder aux infrastructures sportives.

Rappelons que selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pratiquer une activité physique 150 à 300 minutes par semaine permet de rester en mouvement et en bonne santé.

Hypertension, obésité, dépression

https://twitter.com/RoxaMaracineanu/status/1372292677052592131?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1372292677052592131%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_c10&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.egora.fr%2Factus-pro%2Fsante-publique%2F65826-les-medecins-specialistes-pourront-desormais-prescrire-du-sport-sur

Dans le cadre du vote d’une proposition de loi LREM sur le sport, les députés viennent, par amendement, d’élargir aux maladies chroniques les pathologies pouvant faire l’objet de ce type de prescription. Au total, 20 millions de Français seraient concernés.

Désormais, le sport sur ordonnance concerne donc également l’hypertension, l’obésité ou encore la santé mentale (dépression). S’il n’est toujours pas remboursé par l’Assurance maladie, il est parfois pris en charge par des financements locaux. C’est par exemple le cas à Strasbourg, ville pionnière du sport santé.

Enfin, l’amendement prévoit également que l’activité physique puisse être prescrite par un spécialiste et plus uniquement par le médecin traitant.

En savoir plus :

3 Commentaires

  1. Il est curieux de délivrer des ordonnances pour faire du sport, alors que le sport devrait être pratiqué dès son plus jeune âge et toute sa vie au même rythme que l’on se lave les dents, c’est-à-dire tous les jours ou presque.

  2. Je ne pense pas que le sport soit remboursé par la CPAM! je ne vois pas ce que cela change … ni l’intérêt de faire une ordonnance ? avant le médecin vous le disait déjà oralement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici