Les centres low cost dentaires font du dégât !

3
20375
Les centres low cost dentaires font du dégât !
Des patients ont eu des dents saines arrachées inutilement dans les centres low cost Proxidentaire. © Adobe stock

La cellule investigation de Radio France vient de révéler un nouveau scandale. Les centres low cost Proxidentaire sont poursuivis en justice pour mutilations volontaires. Radio France a recueilli le témoignage de patients édentés à cause de pratiques médicales illégales. Extraits de cette enquête.

« Le dentier sortait de ma mâchoire »

Radio France a enquêté sur la chaîne de centres dentaires low cost Proxidentaire. Les journalistes d’investigation de la radio publique relaient le témoignage de Romuald Aubrun, 53 ans. En novembre 2020, il se rend à l’un des centres en Côte-d’Or pour se faire poser un dentier qu’il règle d’avance 3 400 euros. «C’était affolant. Le dentier sortait de ma mâchoire, se souvient-il. Chaque fois que je fermais la bouche, je me mordais les lèvres et ça saignait de partout. On m’a meulé toutes les dents du dentier, plusieurs fois, puis on m’a dit que mon dentier était foutu.»

Des actes gravement injustifiés

L’enquête de l’agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté a révélé un grand nombre d’actes gravement injustifiés. «Des patients se sont vu retirer des dents qui étaient pourtant saines, ce qui a amené nos experts à qualifier un certain nombre d’actes de mutilations volontaires», souligne Pierre Pribile, directeur général de l’ARS au micro de Radio France.  

Collectif d’usagers Proxidentaires

La cellule d’investigation donne la parole à une autre victime des centres dentaires low cost. «Ils m’ont enlevé six dents sans anesthésie et sans m’avoir averti avant. Quand je suis reparti, je n’avais plus de dents. Ils ne m’ont pas donné d’antibiotiques, ni de médicaments pour la douleur», témoigne-t-elle. Cette victime s’est regroupée avec une centaine d’autres au sein du collectif d’usagers Proxidentaire.

Femme apeurée chez le dentiste.
Les centres low cost dentaires font du dégâts @Adobe stock

Des patients endettés… sans soins

Certaines victimes se retrouvent également endettées et toujours sans soin. Laetitia Beaudeau est la fondatrice du collectif des victimes de Proxidentaire. A Radio France, elle évoque le cas d’une patiente en situation de grande précarité: «On lui a encaissé 3 000 euros pour une prothèse qu’elle attend toujours. Cette dame n’a plus de dents ni de sous. Elle a dû vendre sa voiture et son téléphone portable, et elle mange au Secours catholique.»

En savoir plus :

3 Commentaires

  1. Bonjour
    Nombre de centres dentaires pas du tout low coast !! à Paris ont des pratiques similaires : ils vous arrachent des dents saines en vous racontant des choses fausses pour vous vendre des implants ou autres prothèses très chères. Ces centres fleurissent. Ce ne sont pas des dentistes !

    • Vous avez raison. Personnellement, ayant eu mal à une dent, j’ai consulté une jeune dentiste nouvellement installée. Avant de m’examiner elle a pratiqué un panoramique dentaire.
      Elle ne m’a fait aucun soin et m’a prescrit un simple antibiotique qui a réglé le problème.
      Mais elle s’est empressée de m’établir un devis pour de futurs soins, de 3000 euros, soins partiellement remboursés.
      J’ai compris que c’était une arnaque : j’ai mes dents en bon état et n’ai besoin d’aucun soin.
      Je n’y suis plus retourné car je n’aime pas qu’on me prenne pour un « pigeon » !

  2. Nombreux sont les praticien(ne)s qui ne sont pas à la hauteur de ce qu’on est en droit d’attendre d’eux(elles). Alors la malhonnêteté en plus ne me semble pas très étonnante. D’autant que les tarifs des soins ont été bloqués depuis plus de un quart de siècle. S’ils connaissent une petite évolution, celle-ci risque de ne pas compenser la chute des tarifs des soins de prothèses. Je crains fort que les « arnaques » se poursuivent. Il faudrait prendre plusieurs avis… Mais la difficulté pour obtenir un RV ne le permet guère non plus. Pauvres de nous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici