Multi-consommation : la prévention anti-drogue et alcool chez les jeunes est inefficace

0
1573
Multi-consommation : la prévention anti-drogue pas efficace © Adobe Stock

Les jeunes consomment de plus en plus de drogues en même temps. La prévention est quant à elle largement inefficace sur eux. C’est ce que révèle une étude publiée ce mardi 6 juillet par la MACIF et Ipsos. 8 consommateurs de cannabis sur 10 déclarent aussi consommer régulièrement de l’alcool, 38% consomment de la cocaïne, 40% de l’héroïne et 42% de l’ecstasy.

Boire jusqu’à perdre le contrôle 

Ils ne sont que 40% des jeunes exposés aux messages préventifs à admettre que ces derniers les ont fait réfléchir à leur propre comportement, révèle le baromètre de la MACIF. Chez les jeunes de 16 à 30 ans, les « niveaux de consommation sont très alarmants », d’après l’enquête. La moitié des jeunes interrogés – 52 % – affirment s’être alcoolisés au cours des douze derniers mois, au point de « ne plus savoir ce qu’ils faisaient »”. C’est la substance la plus consommée. Un jeune sur cinq déclare avoir perdu le contrôle « au moins dix fois dans l’année » en ayant bu. 

À lire aussi : Alimentation : tous les Français sont contaminés aux métaux lourds

Solitude et pensées suicidaires 

Confinement oblige, leur vie sociale a été ralentie. Il semblerait qu’ils essayent donc de rattraper le temps perdu. Durant l’année passée, la moitié des consommateurs de substances, alcool ou drogues, se sont senties envahis par des émotions négatives et une tendance au mal-être. Il faut y ajouter l’échec scolaire et l’isolement qui n’ont rien arrangé. 20% des consommateurs avouent avoir aussi eu des pensées suicidaires

À lire aussi : Intoxication : Les effets de la cocaïne

Le tabagisme ne recule pas 

Concernant la cigarette, un quart d’entre eux se disent consommateurs réguliers. Comme le précise Le Monde, en 2015, une enquête de la mutuelle étudiante Emevia évaluait à 6,1 % le nombre d’étudiants qui étaient fumeurs quotidiens. Certes, les deux études ne concernent pas la même population, mais elles montrent bien que le tabagisme ne recule pas chez les jeunes. 

En savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici