Obésité et l’alcool : explosion des maladies chroniques en 2030

3
3937
Obésité et l'alcool : explosion des maladies chroniques en 2030
Une consommation élevée d'alcool fait exploser le nombre de cirrhoses et de cancers du foie. © Adobe Stock

Les projections scientifiques sur les maladies chroniques à l’horizon 2030 ne sont pas optimistes. Les maladies chroniques liées à l’obésité et à l’alcool risquent d’exploser en France si rien n’est fait pour inverser cette tendance.

Consommation d’alcool trop élevée et surpoids

Les Français ne prennent pas soin de leur santé. Et cela se détériore. Si les Français ne changent pas leurs mauvaises habitudes, d’ici 2030 le pays enregistrera :

73 000 nouveaux cas de cirrhoses,

55 000 nouveaux cas de cancers du foie

61 000 nouveaux cas d’autres maladies chroniques du foie,

425 000 nouveaux cas de maladies coronariennes

550 000 AVC.

A lire aussi : Covid-19 : 47 % des patients en réanimation sont en situation d’obésité

Alcool et obésité : quels sont les chiffres ?

En se basant sur les tendances actuelles, les chercheurs prévoient une hausse de l’obésité de 17,8% à 27,3% chez les hommes, et de 19,3% à 31,3% chez les femmes.
Pour la consommation d’alcool, ils ont établi leur modélisation à partir d’une consommation de 52,5 unités d’alcool par semaine chez les hommes et 35 chez les femmes. Un chiffre très élevé. La consommation maximale par semaine recommandée est de 10 unités d’alcool par semaine. Une unité de mesure correspond à 25 cl de bière, à 10 cl de vin ou à 2,5 cl d’alcool fort.

A lire aussi : Obésité : plus de 8 millions de personnes concernées en France

Qui le dit ?

L’étude a été réalisée par HealthLumen (société britannique spécialisée dans les modélisations sur les questions de santé), et l’Association européenne pour l’étude du foie (EASL). Ces modélisations établissent des prévisions pour les années à venir  sur la base de données de santé existantes. Cette étude a été rendue publique à l’occasion du Congrès européen sur l’obésité mi-mai.

En savoir plus :

3 Commentaires

  1. qui est responsable? qui oblige les Francais à rester enfermer sous prétexte de raisons sanitaires bidons? qui traumatise les gens au maxi? ce qui fait que depuis quelque temps les gens bougent moins, mangent plus, boivent plus, fument plus… et pètent les plombs!

  2. Pour ma part, j’ai respecté le début du premier confinement puis par la suite j’ai continué à vivre normalement jusqu’à aujourd’hui, sport au delà du kilomètre puis des 10 kilomètres, j’ai du chômage partiel donc cela me donne plus de temps pour faire du sport, je n’ai jamais été en aussi grande forme.
    Je n’écoute plus les médias qui répètent tous les jours des mensonges et qui travaillent pour les labo pharmaceutiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici