Que faire si mon enfant avale une pile-bouton ?

1
Que faire si mon enfant avale une pile-bouton ?
Les tout-petits peuvent s'étouffer avec une pile bouton si celle-ci se coince dans leur oesophage. © Adobe stock

Tous les ans, de jeunes enfants avalent des piles-boutons. Ils s’étouffent quand la pile se bloque dans leur œsophage. La Haute autorité de santé vient de publier les recommandations si vous êtes confronté à cette urgence.

Réagir sans attendre

La Haute Autorité de santé (HAS) et la Société de toxicologie clinique (STC) viennent de publier leurs recommandations en cas d’ingestion d’une pile bouton. Le maître-mot : réagir sans attendre, même en cas de doute, car une pile bloquée dans l’œsophage est une urgence vitale.

Appeler le 15 immédiatement

« Chaque minute compte » insiste la HAS. Elle préconise :

  • d’appeler immédiatement le 15 ou le centre antipoison,
  • ne pas faire vomir l’enfant,
  • ne rien lui donner à boire ou à manger.

Risque de brûlures chimiques peu connu

L’ingestion de pile bouton peut entraîner un étouffement. Mais elle est aussi à l’origine de brûlures chimiques profondes. En effet, si la pile se coince au niveau de l’œsophage, elle entraîne une brûlure de la muqueuse dont la gravité augmente au-delà de la deuxième heure.

La radiographie du thorax, examen de référence

Selon ces nouvelles recommandations de la HAS, la radiographie du thorax est l’examen de référence pour confirmer l’ingestion d’une pile et pour en déterminer la localisation. Au-delà de la prise en charge médicale, la Haute autorité de santé suggère aux industriels de favoriser les piles d’un diamètre inférieur à 15 mm et de sécuriser davantage les appareils fonctionnant avec ces piles.

Aucun article à afficher

1 COMMENT

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici