Rapport UNICEF : trop de bébés mort-nés dans le monde

1
812
Unicef alerte sur le nombre de bébés mort-nés dans le monde
Un bébé mort-né toutes les 16 secondes dans le monde
« Toutes les 16 secondes, une mère quelque part dans le monde vit l’épouvantable épreuve de mettre au monde un enfant mort-né », constate tristement Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF. Soit 2 millions d’enfants qui naissent mort-nés chaque année dans le monde.

Un rapport alarmant[1] vient d’être publié sur le nombre d’enfants mort-nés. Ces drames sont souvent dus à des soins de mauvaise qualité pendant la grossesse et l’accouchement. « La majorité des mortinaissances peuvent être évitées grâce à une surveillance de qualité, à des soins prénatals adaptés et à du personnel qualifié », souligne Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF.
Et d’ajouter : « Au-delà de ces vies perdues, les conséquences psychologiques et financières sont graves et durables pour les femmes, les familles et la société. »

Morts-nés au Canada et aux Etats-Unis

En Afrique subsaharienne, en Asie centrale et en Asie du Sud, environ 50 % des « mortinaissances » surviennent pendant l’accouchement contre 6 % en Europe. Le manque de structures sanitaires, de personnels soignants et de soins obstétricaux d’urgence sont les principales causes.

Le rapport de l’UNICEF met aussi en lumière le taux élevé de mort-nés dans certains pays à revenu élevé. En effet, les minorités ethniques n’ont pas toujours accès à des soins de qualité.
C’est le cas du Canada. Le taux de mortinatalité est presque 3 fois plus élevé dans la population inuit. Aux États-Unis, l’inégalité frappe les femmes afro-américaine. Leurs bébés mort-nés sont presque 2 fois plus élevés que ceux de la population blanche.

[1] Rapport de l’Unicef avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la Banque mondiale et la Division de la population du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est du Darwinisme de base. COMME LE COVID 19, ce sont les lois de fonctionnement de la vie et au delà, de la nature qui s’imposent au travers cette dure réalité. A oublier ces lois, au travers de l’ignorance, de l’obscurantisme, politique, éducatif, philosophique, économique, ou religieux, le monde va devenir invivable pour nous et nos héritiers.
    La bêtise et l’ignorance tuent plus que le covid 19…
    La seule solution qui s’impose à cette évidence: une VRAIE éducation à la biologie et plus généralement aux sciences naturelles.
    Lire tous les ouvrages de Jacques Rufié qui explique tout du plus simple au plus compliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici