Santé cardiovasculaire : telle mère, tels enfants

0
1017
santé cardiovasculaire de la mère à l'enfant

Quand les mères adoptent une hygiène de vie saine, leurs enfants vivent neuf années de plus sans maladie cardiovasculaire. C’est le constat d’une étude parue dans l’European Journal of Preventive Cardiology. « Notre étude suggère que les mères sont les principaux gardiens de la santé de leurs enfants. Cette influence maternelle persiste jusqu’à l’âge adulte de leur progéniture », a déclaré l’auteur de l’étude, le Dr James Muchira.

La santé cardiovasculaire en 7 facteurs

Alimentation, activité physique, cholestérol, indice de masse corporel,… Le mode de vie de près 2 000 familles, pendant 46 ans,  a été également scrupuleusement analysé pour évaluer son impact sur la santé des enfants.  Au total, les données de 1989 trios enfant-mère-père ont été analysées. Ces données sont issues de la Framingham Heart Study, une étude américaine initiée en 1948, qui vise à identifier les facteurs contribuant aux maladies cardiovasculaires en suivant trois générations de participants.

Cette nouvelle étude est la première du genre qui cherche plus précisément à établir un lien entre la santé cardiaque des parents et l’âge auquel leur descendance développe une maladie cardiovasculaire. La santé cardiovasculaire de chaque parent a été évaluée selon sept facteurs :

– pas de tabagisme,
– alimentation saine,
– activité physique régulière,
– indice de masse corporelle normal,
– tension artérielle,
– cholestérol sanguin standard
– glycémie standard.

9 années de plus sans maladie cardiovasculaire

Selon cette étude, l’enfant d’une mère ayant une santé cardiovasculaire idéale a vécu neuf années de plus sans maladie cardiovasculaire. En revanche, la santé cardiaque des pères n’a pas eu d’effet statistiquement significatif.

Selon le Dr Muchira, l’un des auteurs de l’étude, cette prédominance proviendrait de la combinaison de l’état de santé pendant la grossesse et de l’environnement dans lequel évolue l’enfant au début de sa vie. « Si les mères souffrent de diabète ou d’hypertension pendant la grossesse, ces facteurs de risque s’impriment chez leurs enfants à un très jeune âge. De plus, les femmes sont souvent les principales dispensatrices de soins et le principal modèle de comportement », explique-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici