Santé : ce qui change au 1er janvier

6
6079
Santé : ce qui change au 1er janvier

A chaque nouvelle année, le gouvernement en profite pour faire passer son lot de réformes, de changements tarifaires ou de décrets. Des bonnes et des moins bonnes nouvelles qui s’attaquent souvent aux remboursements des soins. Découvrez les trois changements principaux en santé.

1.L’homéopathie n’est plus prise en charge

Les petites granules homéopathiques ne sont plus prises en charge par l’Assurance-maladie. La raison ? Leur efficacité est jugée « insuffisante » par les autorités sanitaires françaises. Toutefois, l’homéopathie reste vendue en pharmacie. Elle est toujours disponible avec ou sans ordonnance. D’ailleurs, les traitements homéopathiques sont soumis à une autorisation de mise sur le marché comme les autres médicaments. En revanche, l’homéopathie a toujours été dispensée d’études cliniques visant à évaluer son efficacité. Le laboratoire doit seulement prouver son innocuité.

2.Des prothèses auditives remboursées

C’est la dernière roue du carrosse du « 100% santé » : les aides auditives sont désormais intégralement prises en charge en 2021. Dès aujourd’hui, les appareils auditifs d’entrée de gamme sont vendus 950 euros pièce. Ils sont entièrement remboursés par la Sécurité sociale et les complémentaires santé. Pour les modèles plus sophistiqués, les prix restent libres avec un remboursement entre 400 à 1 700 euros.

Les aides auditives pallient le vieillissement naturel du système auditif (presbyacousie) et les acouphènes. Elles sont accessibles après un bilan auditif complet chez un médecin ORL.

3. La qualité de l’air partout en France

A compter du 1 janvier 2021, tous les Français ont accès à l’information de la qualité de l’air sur leur commune ou intercommunalité. Par ailleurs, l’indice de qualité de l’air ATMO s’harmonise avec les seuils de l’indice de l‘Agence européenne pour l’environnement. Il intègre les particules fines (PM2,5) aux quatre autres polluants déjà mesurés : particules PM10, ozone, dioxyde d’azote, dioxyde de soufre.  

6 Commentaires

  1. merci pour l’homeopathie! c’est vrai que ses adeptes coutent tellement cher a la sécu!!! ils se soignent seuls et conservent tous leurs remèdes et ordonnances pour d’ultérieures utilisations au lieu d’etre chez leur médecin toutes les 5 minutes pour en ressortir avec une nouvelle ordonnance remboursée, et mettant au panier la précédente…
    ça ne changera rien a mon comportement, mème si je suis dégoutée par cette nouvelle mesure contre l’homeopathie… a quand son interdiction?

  2. TOUS NOUS SAVONS QUE LES TRAITEMENTS PAR LA MÉDECINE CLASSIQUE A DES EFFETS SECONDAIRES INDÉSIRABLES NON MAITRISÉS COMPLÈTEMENT ET PARFOIS SONT MÊMES INCONTOURNABLES ET IMPOSSIBLES À INILER , CE QUI FAIT QUE DE PAR MON TRAITEMENT CLASSIQUE TRÈS LOURD , J’AI RECOURS À L’HOMÉOPATHIE POUR LES EFFETS SECONDAIRES , CE QUI ME RÉUSSIT TRÈS BIEN AVEC DES EFFETS POSITIFS QUE MON MÉDECIN TRAITANT NE POUVAIT PAS ATTEINDRE AUTREMENT QU’EN SUPPRIMANT CERTAIN MÉDICAMENTS TRADITIONNELS , AVEC DE LOURDES CONSÉQUENCES , CELA VA S’EN DIRE !

  3. Une forte (!) décision d’un « comité scientifique » de plus, preuve que l’obscurantisme scientiste triomphe et se répand comme une gangrène, largement diffusé par les médias du pouvoir chez lesquels même penser y devient impossible. D’autres diktats, pires encore, nous attendent, nous n’avons pas touché le fond du Chaos.

  4. Forcement : comme tout ce qui peut soigner à moindre cout (ça ne rapporte pas d’argent aux lobbies pharmaceutiques ) donc on dérembourse !!! préférant nous gaver de médicaments hyper couteux qui nous rendent encore plus malades pour chaque fois allonger la prescription . Le gouvernement complice ne tient pas à nous guérir , nous ne serions plus rentables .

  5. Que de mal se donnent les adeptes de l’homéopathie pour la défendre ! C’est incroyable. Désolée, mais il est prouvé depuis des décennies que vu la dilution des différentes matières sensées vous soigner, certains granules n’en contiennent même pas, ça fait cher la goutte d’eau ! Par ailleurs tous les médicaments sont soumis à une évaluation bénéfice/risque selon laquelle ils sont ou pas remboursés, pourquoi l’homéopathie y échapperait-elle, alors qu’elle ne remplit pas la partie « prouver son efficacité ». Alors excusez, mais je refuse de payer pour vos délires tout comme je refuse de payer pour des médicaments dont il est prouvé qu’il n’apportent rien. Quant aux traitements lourds, à nouveau désolée, mais c’est psychologique comme effet, l’effet placebo. Qui prétendrait soigner une maladie potentiellement grave avec ça ? Nous avons la chance de disposer de la seule médecine efficace, l’allopathie. Réfléchissez un peu, soyez moins égoïstes et surtout plus honnêtes, vous payez pour votre croyance car il s’agit bien d’une foi, je trouve ça normal, le pays tout entier n’a pas à le supporter. Et estimez-vous heureux de pouvoir parallèlement bénéficier de véritables médicaments, et vous êtes nombreux à le cacher, qui eux, peuvent apporter 15, 20 ans de survie. Basta !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici