Se promener en forêt permettrait de réduire le stress

1
3101
Promenade-en-foret-reduction-stress

D’après des chercheurs de l’université japonaise de Tsukuba, marcher régulièrement dans les bois ou dans les espaces verts améliorerait notre capacité à gérer le stress. La pratique de ces « bains de forêt », très populaires au Japon et reconnus par le ministère nippon de la Santé, nous aiderait aussi à mieux résister à l’anxiété.

Une pratique accessible à tous

« La marche dans les forêts (…) est une activité simple qui ne nécessite aucun équipement ou entraînement spécial, explique le professeur Shinichiro Sasahara, un des auteurs d’une étude publiée dans la revue Public Health in Practice. Cela pourrait être une très bonne habitude qui pourrait conduire à une meilleure gestion du stress et de la santé mentale. »

Cette étude montre qu’une balade par semaine dans un espace vert impacte de façon positive « le sens de la cohérence » (SOC). Ce concept, créé par le sociologue Aaron Antonovsky, se définit par les « capacités mentales » de l’être humain à « comprendre et gérer le stress », expliquent les chercheurs.

Les données de 6 000 travailleurs japonais analysées

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont regroupé les données de plus de 6 000 salariés japonais âgés de 20 à 60 ans. Ils ont analysé leur score de SOC. Puis, ils l’ont croisé avec leurs habitudes de marche en forêt et dans les espaces verts.

Comme le rappelle le site Pourquoidocteur.fr, les promenades dans les bois portent un nom spécifique au Japon. On les appelle « bains de forêt » (« shinrin-yoku »). Elles consistent à marcher lentement, dans le calme, sans téléphone portable, dans une démarche méditative. D’après certaines études, les molécules sécrétées par les arbres, les phytotoncides, contribueraient à abaisser notre taux de cortisol, l’hormone du stress.

De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, dans un rapport de 2016, que les espaces verts apportent de nombreux bienfaits à la santé, notamment en termes de relaxation psychologique. Ils seraient également favorables au développement de l’activité physique et donc bénéfiques à la santé cardiovasculaire. L’OMS encourage d’ailleurs leur développement dans les espaces urbains.

Sources :
-Etude « Association entre la marche dans les forêts et les espaces verts et les compétences d’adaptation au stress chez les travailleurs de Tsukuba ». Public Health in Practice, janvier 2021.
-Communiqué « Selon un rapport de l’OMS, les espaces verts urbains apportent de multiples bienfaits à la santé ». OMS, 2 novembre 2016.

En savoir plus :

1 COMMENTAIRE

  1. Ah ben dis donc, des “chercheuses” qui ont fait cette découverte, une sacrée découverte que tout le monde savait déjà, vive la science. Vraiment la science moderne dévoyée nous apporte beaucoup ! Du moment que la “science” dévoyée nous le dit ! Je retourne dormir tranquille des “chercheurs” veillent sur moi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici