Sexualité : les Françaises seraient les moins satisfaites de toute l’Europe

6
15594
Sexualité : les Françaises seraient les moins satisfaites de toute l’Europe
Les Françaises doivent concilier leur vie professionnelle, celle familiale et leur épanouissement sexuel. © Adobe stock

Les Françaises sont-elles vraiment les moins épanouies sexuellement de toute l’Europe ? C’est ce qu’affirme le panorama européen de la sexualité féminine de l’Ifop. Quels critères de l’épanouissement sexuel ont été mesurés? Qui est en tête du classement ?

Les critères de l’épanouissement sexuel

L’institut de sondage français, l’Ifop a mené une enquête nommée «Observatoire européen de la sexualité féminine». Pour déterminer l’épanouissement sexuel des femmes, les questions portaient sur :

  • le bien-être sexuel et sentimental des Européennes à l’heure de la Covid-19,
  • la fréquence de leur activité sexuelle,
  • les différences de pratiques sexuelles entre les grandes aires culturelles.

Quelles femmes sont à la tête du classement ?

À l’échelle européenne, les Françaises sont celles qui se déclarent les moins satisfaites sexuellement.  35 % d’entre elles se disent insatisfaites, contre 23 % des Allemandes, 30 % des Italiennes et 28 % des Espagnoles. Les femmes de la péninsule ibérique sont ainsi en tête du classement.

L’Europe réduite à 5 pays

L’étude de Ifop le précise : le terme européen couvre en réalité cinq pays : la France, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et le Royaume-Uni. 5 026 femmes, représentatif de la population féminine âgée de 18 ans ont répondu aux questions en mars dernier. C’est la deuxième étude de ce genre, la première datant de 2017.

Les causes de la baisse des rapports sexuels.

37% des Européennes déclarent ne pas avoir eu de partenaire sexuel au cours du dernier mois ayant précédé l’enquête. En France, ce pourcentage monte à 41 %. Plusieurs raisons sont évoquées :

  • 47 % des Françaises se jugent «pas jolies».
  • 38 % jugent leur partenaire moins séduisant.
  • 56 % estiment que leur conjoint n’est pas assez attentif à leur plaisir.

L’étude compare aussi les réponses des Européennes sur leur nombre de partenaires dans leur vie  ou les jeux sexuels.

Trop de stress au travail pour les Françaises

Le directeur du pôle «Genre, sexualités et santé sexuelle» de l’Ifop, François Kraus, met en avant l’impact du travail chez les Françaises. «L’Hexagone est l’un des pays où le taux d’activité professionnelle des femmes est le plus élevé, ce qui peut engendrer du stress et ainsi empiéter sur la vie privée », explique-t-il. «Notre pays fait aussi partie des plus gros consommateurs d’antidépresseurs, connus pour altérer la libido et/ou l’épanouissement sexuel», ajoute-t-il.

La pression de la performance sexuelle

François Kraus met en corrélation ce faible taux d’épanouissement sexuel des Françaises avec l’injonction à la performance très présente en France. «Il y a cette idée reçue d’une sexualité décomplexée à la Française mais dans les faits, ce cliché induit pour les principales concernées des pratiques sexuelles loin d’être épanouissantes».

Source : Observatoire européen de la sexualité féminine  

6 Commentaires

  1. À l’échelle européenne, les Françaises sont celles qui se déclarent les moins satisfaites sexuellement. 35 % d’entre elles se disent insatisfaites, contre 23 % des Allemandes, 30 % des Italiennes et 28 % des Espagnoles. Les femmes de la péninsule ibérique sont ainsi en tête du classement.
    N’y a-t-il pas un problème de cohérence à dire que les ibériques sont en tête du classement ???

  2. Une fois de plus un titre avec très peu de rapport avec l’article invoqué : « Sexualité : les Françaises seraient les moins satisfaites de toute l’Europe ».
    « Les Françaises » En réalité seulement les femmes âgées de 18 ans
    « Toute l’Europe » en réalité seulement 5 pays.
    Y’en a marre de ces titres racoleurs ou erronés !!!!!

  3. Il faut dire aussi que la faune des rues inquiète les jeunes qui à 18 ans ne trainent pas pour rentrer chez eux.
    La politesse et la délicatesse ont abandonné le terrain.
    À qui la faute…. ?
    Certainement pas aux femmes, sauf pour celles qui élèvent mal leurs fils qui suivent naturellement l’exemple de leurs pères.
    Ma mère m’a toujours dit : Quand tu parles des femmes pense à ta mère à ta sœur et à ta grand-mère.
    C’est à croire que certains hommes n’ont pas eu de mère ni de familles.

  4. Pour mesurer la « satisfaction », encore faudrait-il comparer avec une définition de leurs attentes! Si celles-ci sont trop hautes ou phantasmes, le taux de satisfaction baisse; si elles sont plus raisonnables (être bien, avoir du plaisir, …), le taux de satisfaction augmente. On peut aussi comparer avec le taux de râleurs et de râleuses en Europe, d’insatisfaits en tout. Délicat de faire des comparaisons!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici