Un chèque psy pour les étudiants

3
2861
Un chèque psy pour les étudiants

Emmanuel Macron a annoncé jeudi la création d’un «chèque psy»  pour tous les étudiants. Le but est de répondre à la détresse des jeunes isolés. En effet, à cause de la pandémie, les universités n’ont pas rouvertes et elles ne sont pas prêtes de rouvrir.  Ce chèque prend effet au 1er février, dans toute la France.

Un chèque contre un apaisement ?

Consulter un psychologue et suivre des soins, c’est ce qu’offre le chèque psy pour les étudiants. Emmanuel Macron a expliqué qu’il permettait «à tous les jeunes qui en ont besoin d’accéder beaucoup plus facilement et avec une prise en charge, à un professionnel – psychologue, psychiatre – quand ils en ont besoin». Ce chèque mis en place à partir du 1er février «tous les étudiants qui le souhaitent». Les modalités pratiques sur le forfait, les professionnels disponibles et la durée du suivi n’ont pas été précisé par le chef de l’État.

Pas de retour normal au deuxième semestre

Emmanuel Macron a annoncé que tous les étudiants qui le souhaitent peuvent revenir à l’université étudier une journée par semaine comme les salariés en télétravail.  «Un étudiant doit avoir les mêmes droits qu’un salarié (…) S’il en a besoin, il doit pouvoir revenir à l’université un jour par semaine» dans des amphis, avec une jauge maximum de 20%. Toutefois, il a amis que cette nouvelle mise en place «est assez compliquée à gérer. Je ne dis pas que c’est facile mais j’ai confiance dans vos responsables et dans les présidents d’université, leurs équipes».

Emmanuel Macron a aussi douché les espérances de beaucoup d’étudiants. «Le retour à la normale n’est pas envisageable au deuxième semestre». En ajoutant qu’il faudra vivre «avec les contraintes» sanitaires «jusqu’à l’été».

Deux repas pour 1 euro

Enfin, le chef de l’État a fait un geste face à la précarité grandissante des étudiants. Il a assuré que tous pourront avoir accès à deux repas par jour pour le prix d’un euro aux restos U. Jusqu’à présent, le repas à un euro n’était proposé qu’aux élèves boursiers, une fois par jour.

En savoir plus :

3 Commentaires

  1. Et la detresse des plus de 65 ans qui ne peuvent pratiquement plus sortir, on y pense : cinémas, club de 3ème âge, salle de sport fermée, pratiquement plus de contact avec l’extérieur.
    Avant le Covid, le samedi ou le dimanche avec mon mari nous allions faire des marathons de belotte, des marchès aux puces, des foires, des lotos. J’allais une fois pas semaine au cours d’italien de l’UTL, à l’acquagym. Avec mon mari au tir à l’arc en salle puis au beaux jours en extérieurs. Nous recevions des amis et de la famille, et nous étions invités.
    Depuis, pas un jour de vacances en 2020 vu qu’on avait prévu avec des amis un séjour à Pragues en mars 2020, un séjour avec des amis en Italie en octobre 2020, un concert de Souchon Alain (heureusement le tout nous a été rmboursé mais !!!) Pas de vacances d’été
    Notre distraction : la télévision, un peu de marche quand mon dos le permet et jeux de socièté à deux. Alors notre moral ne vaut pas mieux que celui des étudiants avec en plus le stress que si on attrape le covid on risque plus qu’eux.

  2. Macron peut lâcher tout l’argent qu’il veut ça ne règle pas les problèmes et puis ça ne sort pas de ses poches non plus,il ne faudrait pas l’oublier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici