Achats de cigarettes à l’étranger : bientôt la fin ?

7
3621
French Red And White Sign Tabac. In France "Tabac" Means Tobacco

Bruno Fuchs, élu (MoDem) du Haut-Rhin propose une loi visant à stopper le recours aux marchés transfrontaliers. En effet, 25% des cigarettes fumées en France sont achetées à l’étranger.

Rendre illégal le marché transfrontalier

Un manque à gagner pour l’État français, qui recense 33% de fumeurs quotidiens, d’après l’enquête Eurobaromètre tabac de 2017. C’est bien plus que ses voisins européens qui sont en moyenne 24%. Mais une cigarette fumée sur trois est achetée à l’étranger. Le député MoDem Bruno Fuchs propose donc que le tabac soit désormais fumé dans le pays où il a été acheté.

Son objectif est de rendre illégal le marché transfrontalier. Pour cette loi, il s’appuie sur un protocole de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), entré en vigueur en 2018 et qui vise à éliminer le commerce illicite des produits du tabac. D’après le député, le marché transfrontalier facilite l’achat de cigarettes pas chères chez les fumeurs. Cela va « a contrario de la politique sanitaire que nous voulons depuis des années », dit-il.

Des prix avantageux

Si l’enjeu est sanitaire, l’achat de tabac à l’étranger constitue aussi un enjeu économique. Les fumeurs sont nombreux à s’approvisionner chez leurs voisins européens à des prix bien moins élevés qu’en France. En Allemagne, par exemple, les cigarettes coûtent trois euros de moins que dans l’Hexagone. Dans le Sud-Ouest, les fumeurs n’ont qu’à rouler jusqu’en Andorre, où le paquet est à 4 euros.

Selon RTL, les ventes légales de cigarettes ont augmenté de 12% en France durant le confinement. Fait étonnant quand on sait qu’il était impossible d’aller en acheter à l’étranger avec la fermeture des frontières. Rappelons enfin que le tabac cause 75 000 morts par an selon Santé Publique France.

Source : RTL
À lire. Cigarette électronique : appel à volontaires pour une étude

7 Commentaires

  1. Faut vraiment que nos député arrête de nous prendre pour des dindons c est purement Economique le sanitaire n’a rien à voir là dedans si ce tais le cas les tabacs n auraient pas été considéré comme commerce essentiel et auraient été fermer durant le confinement
    Donc merci au blaireau qui nous gouvernement d assumer leur politique de merde et d arrêter de prendre les français pour des cons en brandissant le côté sanitaire !!!

  2. Ils n’ont qu’à s’aligner à la concurrence et le problème sera résolu, mais il ne le feront pas car le tabac c’est comme le gasoil c’est très juteux.

  3. Comme par hasard, il ne touche pas à la bouffe, l’essence et autre bien de grandes consommations achetez de l’autre côté.
    Il a reçu les buralistes de sa région ce con du MODEM et bouffe comme son maitre F. BAYROU à tous les râteliers du gouvernement.
    En tout cas on voit bien que 20 ans plus tard, ce n’est pas encore l’EUROPE des salaires, des prix, du social, de la santé, de la défense et du tabac.
    Sauf pour les politiques grassement entretenus par nous tous à Bruxelles comme à Paris.

  4. Ce n’est évidemment pas pour raison de santé, mais bien le manque a gagner des taxes du tabac qui ne rentrent pas dans les caisses de l’état.
    Il y en a qui ne savent plus quoi faire pour faire parler d’eux, ce député du Mo dem ferait mieux de s’occuper des vrais problèmes que de venir encore emmerder un peu plus les fumeurs.
    Normal que les gens qui ont la chance d’être proche d’un pays frontalier, ailles acheter moins chères tout comme l’alcool, le carburant etc, ils n’ont qu’a baisser les taxes en France et le problème sera résolu…
    La ça va créer encore un peu plus de trafic de cigarettes, et de ventes sous le manteau..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici