Vaccins contre la grippe : déjà en rupture

Vaccins contre la grippe : déjà en rupture

Les pharmacies sont déjà en rupture de stock de vaccins contre la grippe. 60 % d’entre elles n’ont plus de vaccin. Les autorités sanitaires avaient fortement recommandé de se faire vacciner pour éviter que les malades de la grippe ne s’ajoutent à ceux du Covid-19 et engorgent les hôpitaux. En une semaine, plus de 5 millions de vaccins contre la grippe ont déjà été écoulés.

Livraisons attendues en fin de semaine

Les autorités sanitaires ont bien répété leur leçon de la vaccination antigrippale. Mais sur le terrain, ça coince déjà. Pénurie dans plus de la moitié des officines de France « Nous demandons à l’industrie d’accélérer la seconde livraison sinon 92 % des pharmaciens seront en rupture avant la fin de la semaine » a assuré Gilles Bonnefond, le président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) lors d’une conférence de presse. En effet, en une semaine, la France a écoulé la moitié des vaccins délivrés en 2019 !

Cette année, les laboratoires vont livrer 13 millions de vaccins aux pharmacies françaises contre 11 millions l’année dernière. L’État avait annoncé récupérer des doses supplémentaires sur le marché européen. « Entre 1 et 2 millions de doses qui arriveront sur le marché en décembre », selon l’Union des pharmaciens.

Éviter 10 00 morts

La campagne de vaccination contre la grippe a débuté le 13 octobre. Elle vise en priorité les  16 millions de personnes considérées comme à risque :

  • – plus de 65 ans
  • – personnes immunodéprimées (personnes greffées par exemple)
  • – perssones atteintes de certaines maladies chroniques : insuffisance respiratoire ou cardiaque, BPCO, asthme, diabète, mucoviscidose, etc.
  • – femmes enceintes
  • – professionnels de santé.

Chaque année, la grippe saisonnière touche 2 millions à 6 millions de personnes. Elle entraîne des dizaines de milliers de passages aux urgences et fait 10 000 morts en moyenne.

Catégories

7 commentaires

  1. BONSOIR

    Mon mari et moi même avons voulu nous faire vacciner (nous le faisons depuis 2003 tous les ans)plus de vaccin dans la pharmacie de notre village (mon mari 77 ans est à risque) moi j’ai 70 ans !
    La pharmacienne ne sait pas quand elle sera réapprovisionner , les autres pharmacies dans les villages avoisinants sont dans le même cas….. gouverner s’est prévoir ???

  2. Je trouve çà déplorable dans n ’ arriver à ce problème de soins surtout avec le covid 19 nous les opérés devons attendre un peut avant de nous vacciner espérons que quand l’ordre de l’hôpital nous diras c’est OK que le vaccin sera disponible soyons sérieux quand même

  3. 88 ET 90 ANS….. on nous rebat les oreilles depuis des mois pour se faire vacciner….. plus de vaccins déjà dans les pharmacies !!!! en fait, on mourra de la grippe, de la covid 19…… ou des 2 à la fois !

  4. J’ai 77 ans diabète problèmes cardiaque je n’ai même pas reçu le formulaire de la CPAM que je recevais habituellement le pharmacien me dit que je ne fais pas partie des personnes à risques/ ma doctoresse m’a fait une ordonnance et le pharmacien m’ dit que je devrais payer et pas sur d’être remboursée… car il fallait que ce soit le formulaire. je suis allée sur mon site santé et aucune explication, ne serait il pas possible de simplifier les contactes avec la sécu.

  5. De même, le 15 soit 2 jours, aprés la mise en vente mon pharmacien était déjà en rupture de stock. Il m’a dit qu’il serait réapprovisionné sous 10/12 jours!
    m’aurait t’il menti ? on verra, il doit me téléphoner dès qu’il aura reçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Santé cardiaque : après 50 ans, les femmes doivent faire plus d’activité physique

Santé cardiaque : après 50 ans, les femmes doivent faire plus d’activité physique

Femmes : l’épidémie « fantôme »

Femmes : l’épidémie « fantôme »

Grippe : le stock de vaccins de l’État

Grippe : le stock de vaccins de l’État

Restos du cœur : soutien essentiel pour 1 million de Français

Restos du cœur : soutien essentiel pour 1 million de Français