Vol de données personnelles aux hôpitaux de Paris

1
9575
Vol de données personnelles aux hôpitaux de Paris
Les données volées sont celles renseignées lors d'un test de dépistage en Ile-de-France cet été. © Adobe Stock

Les Hôpitaux de Paris ont porté plainte suite au vol de données personnelles d’environ 1,4 million de personnes qui avaient effectué un test de dépistage de la Covid-19 en Ile-de-France. Quelles données ont été volées ? Comment savoir si l’on est concerné ?

Une cyberattaque d’ampleur

Mercredi 15 septembre, les Hôpitaux de Paris (appelés aussi AP-HP) ont indiqué dans un communiqué que les données personnelles d’environ 1,4 million de personnes ont été dérobées suite à une attaque informatique. Il s’agit des données des personnes qui ont effectué un test de dépistage de la Covid-19 en Ile-de-France au cours de l’été 2020. La découverte de cette attaque est récente, elle date du 12 septembre dernier.

A lire aussi : Les hôpitaux, cibles de cyberattaques

Identité du patient, numéro de sécu et coordonnées

Les données volées par les hackers sont celles renseignées lors d’un test de dépistage :

  • l’identité du patient testé,
  • le numéro de sécurité sociale.
  • les coordonnées du patient comme son numéro de téléphone ou son adresse email,
  • l’identité et les coordonnées du professionnel de santé qui a effectué le test,
  • le type de test effectué.
  • le résultat du test.

A lire aussi : Covid-19 : une immunité «surhumaine» pour certains malades

Êtes-vous concerné ?

Vous le saurez très prochainement car «toutes les personnes concernées, à qui l’AP-HP présente ses excuses, seront informées individuellement dans les prochains jours ». Ce n’est pas une politesse. Les Hôpitaux Paris sont tenus d’informer toutes les personnes concernées dans les 72 heures suivant la découverte du vol. Ils appliquent le règlement général sur la protection des données (RGPD). L’organisation a trois jours supplémentaires pour prévenir individuellement les victimes car les données personnelles représentent ici un «  risque élevé » pour les personnes concernées.

En savoir plus :

1 COMMENTAIRE

  1. Bande d’enculé depuis le 12 septembre et ils ferment tous leurs gueules. Gouvernant de merde.
    Et les cheveux blancs au lieu de faire les plateaux pour parler COVID, alors que chacun sait qu’ils nous disent que de la MRD. Je ne suis pas complotiste, mais je sais tout ce qu’on ne vous dit pas et ce qu’on ne vous dira jamais.
    C’est une honte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici