Les bienfaits des animaux de compagnie sur la santé

1
20127

En plus d’être tout mignons et rigolos, nos animaux de compagnie ont de vraies vertues thérapeutiques, comme le montre de nombreuses études. On vous propose une liste non exhaustive de (bonnes) excuses pour adopter un nouvel ami à poils ou à plumes ! Le tout pour votre bien-être. 

Lutter contre Alzheimer

Les animaux de compagnie nous aiderait à lutter contre Alzheimer. D’abord, ils nous donnent des repères, en nous rappelant les heures de repas. De plus, s’attacher à eux stimulerait la mémoire. Dans une étude de l’Université de Floride en 2022, les chercheurs analysent les données cognitives de 1369 adultes de 50 ans, qui ne présentent aucun problème cognitif au début de l’expérience. 53 % d’entre eux possèdent un animal de compagnie, 32 % depuis plus de cinq ans. 

Ainsi, « posséder des animaux de compagnie pendant cinq ans ou plus a produit plus d’avantages, retardant le déclin cognitif de 1,2 point sur la période de six ans de l’étude par rapport au taux de déclin chez les personnes sans animaux de compagnie », d’après la Dr Tiffany Braley, co-auteure, neuro-immunologue clinique et professeure agrégée à l’Université du Michigan, sur CNN.

Ils renforcent le système immunitaire

Caresser son chien ou son chat pendant au moins six minutes, ou passer un quart d’heure à regarder un aquarium ferait baisser la tension artérielle, selon une étude menée par le professeur Erika Friedman Friedman (université de New York) dans les années 1980. De plus, se trouver en la présence de votre petite bête minimiserait les risques d’accidents cardio-vasculaires. Selon une étude menée à l’université de Buffalo, aux États-Unis, des femmes de plus de 70 ans entourées d’animaux, auraient la même pression artérielle que celle de leurs petits enfants. 

Plusieurs études américaines démontrent que les personnes qui sont en présence d’animaux de compagnie ont moins de problèmes de santé que les autres. Vivre au contact d’un chien, qui passe du temps à l’extérieur, pourrait renforcer le système immunitaire d’un enfant.  Il en va de même pour les chats, mais dans une moindre mesure. Ainsi, les enfants entourés de chiens auraient moins recours aux antibiotiques. 

Par ailleurs, les thérapies avec des chevaux, ou équithérapie, aideraient les personnes handicapées moteurs et mentales, à établir un lien entre le patient et son médecin. 

Enfin, leur présence nous rendant heureux, d’après une étude présentée au congrès People & animals de Stockholm en 2010, les propriétaires d’animaux supportent mieux les coups durs et consultent moins leur médecin, soit 15 % de visites de moins.

 

1 COMMENTAIRE

  1. Il faut cesser de donner de mauvaises raisons d’adopter un animal pour mieux s’en séparer voir l’abandonner après. On n’adopte pas pour soi mais pour le bien de l’animal, ce n’est pas un être à notre service car sinon lorsqu’il ne sert plus ou qu’il dérange on s’en sépare. Cette idée que le vivant serait qu’à notre service est déplorable, et surtout contre productif par rapport aux bienfaits que vous exposez! Dommage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici