Covid-19 : bientôt des tests salivaires dans les écoles et les universités


2
2674
Tests-salivaires-ecoles

Des tests salivaires de dépistage de la Covid-19 devraient être réalisés dans les écoles et les universités après les vacances d’hiver. S’ils sont moins désagréables que les traditionnels PCR, ces tests sont cependant moins rapides que les antigéniques pratiqués en pharmacie.

On évite l’écouvillon dans le nez

Le test salivaire consiste à prélever de la salive « par crachat simple, par crachat bronchique ou par pipetage de la salive », explique la Haute Autorité de santé (HAS). On ne sait pas encore quelle technique de prélèvement sera utilisée pour les écoliers et les étudiants. Mais ce qui est sûr, c’est qu’ils éviteront le passage désagréable de l’écouvillon dans le nez. Une bonne nouvelle, en particulier pour les enfants.

« En revanche, l’examen se poursuit en laboratoire de la même manière que pour les tests que vous connaissez », a précisé Olivier Véran lors de l’annonce de cette mesure pendant la conférence de presse de jeudi. Le ministre de la Santé fait ici référence aux tests classiques RT-PCR, qui permettent de détecter la présence de fragments de l’ADN du virus et délivrent un résultat en 24 heures.

Pas de tests salivaires rapides

Il ne s’agira donc pas de tests rapides, antigéniques, comme ceux que l’on pratique en pharmacie avec un prélèvement naso-pharyngé par écouvillon. Ceux-là permettent de détecter les antigènes que produits le SARS-CoV-2 et donnent un résultat en une quinzaine de minutes.

Des tests salivaires antigéniques (qui donnent un résultat en 40 minutes) existent également. Mais ils n’ont pas été retenus par le ministère pour l’instant. « A ce stade, les études (…) ne sont pas favorables à leur utilisation parce que (leur) sensibilité (…) est trop faible », a expliqué Olivier Véran.

Le gouvernement attend encore un avis de la HAS avant de déployer son dispositif de dépistage massif au retour des vacances. Il espère pouvoir ainsi réaliser « plusieurs centaines de milliers de tests, par prélèvement salivaire », a conclu le ministre de la Santé.

En savoir plus :

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici