COVID -19 : d’autres villes durcissent le ton

2
1189
Covid-19 : les villes durcissent le ton
Face au Covid-19, les villes durcissent le ton

Après Marseille, Bordeaux et Lille, d’autres grandes villes et territoires durcissent le ton face à la progression des cas de Covid-19. Vendredi dernier, Nice, Toulouse et l’Ile-de-France  ont annoncé de nouvelles mesures. La France a enregistré près de 13.500 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures selon les données de Santé Publique France.

1.Ile-de-France : rassemblements privés de plus de dix personnes déconseillés

Les repas familiaux et les apéros entre amis de plus de 10 personnes sont reportés à plus tard en Ile-de-France. C’est ce que préconisent l’agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France, la préfecture de région et la Préfecture de police de Paris dans un communiqué commun.  « Un nombre significatif de foyers épidémiques trouve son origine dans le cadre familial ou amical. Il appartient donc à chacun de protéger ses proches en reconsidérant l’organisation de rassemblements privés, dès lors qu’ils comprennent plus de dix participants », écrivent-ils. Une recommandation qui ne se limite pas aux espaces clos privés. « Cette recommandation forte vaut également pour les rassemblements festifs ou conviviaux sur la voie publique, qui doivent être évités ou déclarés en préfecture s’ils excèdent plus de dix participants », ajoutent-ils.

2.Toulouse

La ville rose est aussi soumise à des mesures plus strictes pour éviter le propagation du coronavirus. Le préfet de Haute-Garonne a pris un nouvel arrêté qui est entré en vigueur samedi dernier. Les rassemblements privés de plus de 10 personnes sont déconseillés. De plus, toute activité dansante dans les établissements recevant du public est interdite. De même, la « consommation debout dans les restaurants et débits de boisson » n’est plus autorisée.

3.Nice

Plus de regroupements de plus de 10 personnes dans les espaces publics niçois que ce soit à la plage, dans les jardins ou dans les parcs. La préfecture des Alpes-Maritimes a aussi annulé la Fête des voisins dans le département. Autre mesure coercitive : la fermeture des bars est avancée à minuit et demi afin d’éviter d’éventuels rassemblements festifs.

2 Commentaires

  1. « Un nombre significatif de foyers épidémiques trouve son origine dans le cadre familial ou amical. Il appartient donc à chacun de protéger ses proches en reconsidérant l’organisation de rassemblements privés, dès lors qu’ils comprennent plus de dix participants »
    Désolé mais nous sommes une famille nombreuse et nous devons nous réunir prochainement pour des premières communions ! Nous serons plus de dix ! Je n’ai aucune intention de demander une autorisation de réunion à mon préfet ! J’aurais l’impression de vivre en Corée du nOrd !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici