Covid-19 : des médecins redoutent le déconfinement

16
1803
Covid-19 : des médecins redoutent le déconfinement

En annonçant que le  confinement restait « inchangé » jusqu’au 1er décembre, Jean Castex a ouvert la voie au déconfinement au mois de décembre. Un déconfinement attendu par les Français et les commerçants. Redouté par les médecins. « Il faut à tout prix qu’on travaille sur la pédagogie pour éviter une troisième vague », estime Luc Duquesnel, président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) au micro de franceinfo.

Prévenir un troisième pic de contamination

Même si Jean Castex a prévenu les Français qu’il fallait encore vivre longtemps avec le virus, le déconfinement se prépare. Pas assez selon les médecins qui redoutent un relâchement global comme ce que l’on a pu constater cet été. Avec, à la clé, un nouveau pic puis un troisième confinement… « C’est pour cela qu’on a fait la demande au gouvernement de, tout de suite, partager les conditions du déconfinement »,  a commenté Frédéric Valletoux, le président de la Fédération hospitalière de France à franceinfo.

« Comment fait-on pour ne pas se contaminer quand on se retrouve en famille ? Pour ne pas contaminer les résidents quand on est soignants ? C’est là-dessus qu’on doit travailler, sinon on est partis pour une troisième vague l’an prochain » a alerté Luc Duquesnel à la radio d’information jeudi dernier.

La tension dans les hôpitaux ne va pas baisser
tout de suite

Autre crainte : la tension dans les hôpitaux qui ne baissera pas avec le déconfinement. Car même si le nombre de patients Covid sera moindre, les centres hospitaliers devront s’organiser pour rattraper toutes les opérations déprogrammées. Or, les soignants n’ont pas encore eu le temps ni les moyens de reprendre toutes les opérations reportées de mars/avril !

16 Commentaires

  1. Pour finir, le gouvernement prendra t’il enfin les bonnes mesures? S’il y a trop de morts du Covid, il n’y a qu’à interdire de mourir et mettre des amendes ceux qui continuent de mourir sans l’attestation les y autorisant. Eh oui dans la connerie de nos gouvernants ( tueurs de commerçants et autres pauvres gens ) il n’y a plus de limite. Attention maintenant les animaux pourraient être porteur de Covid, bientôt on envisagera l’élimination massive des chats et chiens puis pourquoi pas élimination des humains si détection d’un cluster. Il faut sauver des vies il y a bien trop d’humains sur cette terre.
    Et vive la dictature sanitaire

    • Bonjour vous avez certes « raison « comme tout un chacun mais laissez un deconfinement comme en « ETE » pour ensuite se retrouver de nouveau confinés en Janvier alors non merci autant se « suicider « jusqu’a quand a llons nous accepter cette dictature ??? maintenant ils confinent jusqu’ ala sortie des « fetes « et ensuite on regarde les chiffres non erronés « sinon pas la peine de vivre plus longtemps encore « 

    • Il ne devrait même pas être nécessaire de faire acte de confinement obligatoire !!! Tout le monde est informé et devrait comprendre tout seul la menace potentielle d’un virus et se protéger et que ceux qui ne veulent pas s’en suicident… ça les regarde… les autres imprudents-imbéciles rescapés comprendront… peut-être après… Il y a toujours eu des hommes qui ont besoin de la catastrophe pour comprendre…
      Il vaut… évidemment !!!… mieux se protéger de façon excessive que le contraire… Il n’y avait pas besoin d’amendes pour que les gens se calfeutrent pour se prémunir de la peste il y a quelques siècles ou de la grippe « espagnole » il y a une centaine d’années… ce genre de situation n’est pas nouvelle de mémoire d’homme !!!
      Il est vrai qu’il y a encore un siècle, le secteur primaire en matière d’emploi était encore majoritaire et il était davantage possible d’être indépendant… actuellement, s’il n’y a plus de supermarché ouvert et achalandé , en ville il n’y a plus « que les crottes de chien à manger sur les trottoirs »…

  2. 100%. Raison André Si on avait tous privilégié « le calme » l’été dernier …. au lieu de s’agglutiner sur les plages. Varoises. Et les marchés nocturnes artisanaux… on serait détendu. A l’heure actuelle. Et on pourrait envisager. Un. Noel. Paisible.

  3. Bien évidemment, lorsque les magasins vont réouvrir il va y avoir affluence de clients pour faire les cadeaux de Noël
    S’ils avaient laissé les commerces ouverts, tout en régulant le nombre de clients dans les magasins les achats se seraient échelonnés dans le temps, d’autant que la majorité des commerçants avaient mis en place les mesures de sécurité.
    C’est comme d’habitude tout est fait à l’envers…

    • Exact les bonnes mesures ne sont pas prises, en Allemagne les magasins sont ouverts.
      Chez nous Dans les supermarchés il y a énormément de monde alors que les petits magasins pourront mieux gérer !!!

    • Je vous donne entièrement raison, si les magasins étaient rester ouverts en fluidifiant le flux (comme au début du déconfinement) par un certain nombre de personnes pouvant entrer dans les magasins suivant leur superficie, les achats (pour ceux qui peuvent encore) en temps et en heure et les petits commerçants seraient moins dans la m….., là si on ouvre tout en même temps tout le monde va se précipiter même si une règlementation est instaurée, sera-t-elle respectée ? On ne peut pas mettre un policier devant chaque magasin et les gens ne sont pas raisonnables nous courons inévitablement vers un rebond de l’épidémie.

  4. le confinement n’empêche rien si ce n’est qu’à retarder ce qui doit arriver
    le nombre de morts est truqué, plusieurs personnes dont un proche est dcd d’un cancer ou autre ont vu sur la feuille comme motif »coronavirus » et à leur étonnement à l’osto ont dit « c’est pour avoir la prime » donc on nous prend pour des c… avec des chiffres bidons, pour qu’on accepte la privation de libertés à des fins politiques!

  5. D’accord avec GEY, il faut laisser virre les gens, l’épidémie n’est pas aussi meurtrière qu’on veut bien nous le dire, le problème c’est qu’il n’ y a pas assez de lits de réanimation dans les hôpitaux et l’autre problème c’est qu’il y a des enjeux collossaux pour trouver un vaccin et il est préférable que l’épidémie dure pour vendre le vaccin lorsqu’il sera sur le marché.
    D’accord avec SSSQ, le documentaire Hold up dérange car il dit certaines vérités, je ne dirai pas jusqu’à dire que c’était prévu mais il est sûr que certains en tirent profits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici