Covid-19 : des patients d’Île-de-France transférés

0
4397
Covid-19 : des patients d’Île-de-France transférés
La situation dans les hôpitaux franciliens est toujours très tendue. © Adobe Stock.

La pandémie due au coronavirus ne semble pas marquer le pas en France. Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a ainsi évoqué une «situation préoccupante» en Ile-de-France et le prolongement du confinement local à Nice pour un week-end.

Évacuations sanitaires en Île-de-France

Pas de confinement en Île-de-France. Pourtant, la situation n’est pas vraiment au beau fixe. Hier, le porte-parole du gouvernement a annoncé «un certain nombre d’évacuations sanitaires dans les jours qui viennent de patients hospitalisés».  Des transferts qui ont déjà lieu dans d’autres régions françaises, a-t-il rappelé.

Un week-end de plus pour les Alpes-Maritimes

Les Niçois devront encore patienter un week-end de plus pour sortir. En effet, Gabriel Attal a douché les espoirs des 90 % des habitants des Alpes-Maritimes en prolongeant  «pour ce week-end» le confinement. Le taux d’incidence du virus est encore élevé dans le département. Un point sera fait «la semaine prochaine» pour «pouvoir envisager de lever la mesure».

Le porte-parole a continué à défendre la mesure de ce confinement partiel en évoquant des « effets » mesurables.

Vaccination dans les Hauts-de-France

Nouvelle opération de vaccination samedi et dimanche dans la région des Hauts-de-France et notamment dans le Pas-de-Calais et à Dunkerque. Le directeur de l’Agence régionale de santé a déclaré mettre à disposition 15 000 doses de vaccin Pfizer pour les personnes de 75 ans et plus. «Les personnes qui ont des comorbidités sévères», «des pathologies lourdes» ou qui sont «traitées notamment par chimiothérapie» sont aussi appelées à se faire vacciner ce week-end dans la région.

En savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici