Covid-19 : des «règles différenciées» pour le port du masque cet été

4
12707
Covid-19 : des «règles différenciées» pour le port du masque cet été
Cet été, on pourra retirer le masque dans les lieux peu fréquentés. © Adobe Stock.

Faudra-t-il encore porter le masque à l’extérieur cet été ? Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a assuré que les règles vont s’assouplir car la situation sanitaire s’est «fortement améliorée». Les Français pourront retirer le masque dans la plupart des cas.

« Pas avant la fin du mois de juin»

Olivier Véran, ministre de la Santé

Dimanche, sur le plateau de BFMTV, le ministre de la Santé était optimiste. Il a annoncé la fin du port du masque à l’extérieur avant le début des vacances scolaires mais «pas avant la fin du mois de juin».  «C’est évident qu’on ne laissera pas les Français porter un masque en plein cagnard […] et avoir des marques de bronzage sur le visage», a précisé Olivier Véran.

Quand les passants sont serrés…

Le ministre de la Santé parle de «règles différenciées» en fonction des lieux extérieurs et des risques. Olivier Véran a listé trois espaces  :

  • ceux «où vous êtes tout seul comme sur la plage»,
  • ceux où il y a du passage mais la possibilité de garder les distances sanitaires,
  • ceux très fréquentés comme «les petites ruelles» où les passants sont serrés les uns aux autres où il faudra certainement conserver le masque.

Déjà abrogé sur certaines plages

Plusieurs communes ou préfectures ont déjà autorisé les promeneurs à ne plus porter de masque sur la plage. C’est le cas pour les plages de Brest, celles de la Vendée ou de l’Hérault par exemple. Une autorisation qui est applicable quand le littoral est peu fréquenté.

Continuer à protéger les autres

Le ministre de la Santé a rappelé que le masque est toujours utile «plus pour protéger les autres que pour se protéger soi-même». En faisant allusion à toutes les personnes dont la vaccination contre la Covid est peu ou pas efficace à cause d’un système immunitaire trop faible. C’est le cas des personnes greffées ou atteintes d’une sclérose en plaques.

La vaccination se poursuit

 55% des adultes ont déjà reçu une première dose de vaccin. Jeudi dernier, la France a battu son record avec plus de 700.000 injections administrées en une seule journée à l’échelle nationale. L’objectif des 30 millions de primo-vaccinés au 15 juin sera peut-être dépassé.

En savoir plus :

4 Commentaires

  1. Votre tableau des vaccinations affiché sur cette page frise la « fake news » quand il dit que 40057000 personnes sont vaccinées…
    Certes 27838000 ont eu une dose, et 12584000 ont eu deux doses…
    Mais cela ne fait pas un total de 40057000 !
    Ca fait 27838000 qui ont eu une dose, et 12584000 qui ont eu deux doses. Point.
    Si vous continuez comme ça, dans quelques semaines, le nombre de vaccinés sera supérieur à la population française…
    Ou comment faire courir des fausses nouvelles !

  2. Moi, je reste dans le groupe contrôle pour cette expérience médicale. Je prépare des étoiles jaunes à fixer sur nos vêtements, comme à Weimar en Allemagne. Où mènera cette folie ?

  3. pour répondre à Kara :
    Je vois que Bigard fait des émules
    Les rescapés de la shoah (ou leurs descendants ) apprécieront sans doute la comparaison.

    • c’est vrai que monsieur Bigard extrapole un peu dans ses discours mais force est de reconnaitre qu’il n’a pas tout a fait tord dans certains domaines dans la mesure ou on touche un peu a la liberté individuelle ou a la liberté de l’être humain (tous fliqués) car je me vois pas mettre encore un masque en extérieur aussi bien qu’en intérieur (magasin ,cinéma) au mois de septembre et reprendre ma vie comme avant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici