Covid-19 : des séquelles même en cas de symptômes légers

11
95094
Covid-19 : des séquelles même en cas de symptômes légers
Les poumons ne sont pas les seuls organes à être touchés par le coronavirus. © Adobe stock

Une étude allemande démontre que même en cas de Covid-19 léger ou modéré, les organes peuvent être affectés. Le risque de séquelles augmente chez les personnes de plus de 45 ans. Quels sont les organes touchés ? Quelles sont ces séquelles ?

Cœur, reins et poumons

Une équipe de chercheurs de l’hôpital universitaire de Hambourg-Eppendorf, en Allemagne, a cherché à savoir si une infection légère à modérée de la Covid-19 avait un effet sur les fonctions de nos organes. Leurs résultats sont publiés dans la revue European Heart Journal .Selon eux, les fonctions du cœur, des reins, des poumons et des vaisseaux sanguins sont bien affectées.

Covid sans évolution grave

Parmi les données de 15.000 participants, 443 personnes ayant été sélectionnées. Elles ont été infectées par le SARS-CoV-2 sans évolution grave. En effet, la grande majorité d’entre elles (93 %) a été traitée en ambulatoire (hospitalisation le temps d’une journée). Un groupe témoin composé de 1.328 personnes d’âge, de sexe et de niveau d’éducation similaires a été constitué.

Réduction du volume des poumons

Dix mois après leur contamination, de nombreux examens ont été réalisés. Ils ont mis en évidence des signes de lésions à moyen terme sur presque tous les organes. Les chercheurs allemands ont constaté, une réduction d’environ 3% du volume pulmonaire.

Un cœur moins fort

Au niveau du cœur, l’étude indique une diminution moyenne de la force de pompage de 1 à 2%. Par ailleurs, elle note une augmentation de 14% du taux de troponine. C’est une protéine qui sert à réguler la contraction cardiaque.

Diminution de la fonction rénale

Les reins subissent aussi les effets de la Covid. Les chercheurs allemands ont observé une diminution de la fonction rénale d’environ 2%. Or, une détérioration même légère de la fonction rénale peut s’amplifier à long terme.

Assurer un suivi des patients Covid

Les scientifiques recommandent un suivi de la fonction cardiaque après une infection au coronavirus. En cas de symptômes ou de soupçon, ils préconisent également une évaluation de la fonction pulmonaire. Dans tous les cas, le suivi des patients Covid doit être, selon eux, inclus à long terme afin de prévenir les risques de détérioration des organes.

11 Commentaires

  1. Quelques temps après la 2è injection de Pfizer j’ai ressenti de l’angoisse, et l’impression d’avoir la poitrine dans un étau. j’ai pris ma tension: 20/10 voire plus (alors qu’habituellement elle stationne à 13/8). Consulté un généraliste puis un cardiologue tout était normal. Traité depuis 20 ans pour une glomérulonéphrite avec des résultats en « dents de scie » ma créatinine se situait à 173.46 le 22/04/2021, avant la vaccination en juin 2021; à 226.56 le 15/09 suivant. Actuellement sous hypotenseur depuis le 21/12/21: créat’ à 203.55 le 29/01/2022. Une tension élevée est un facteur de fatigue du rein.
    Connaissant la revivification possible d’un bacille dans un vaccin (variole) ne pourrait-il pas y avoir une similitude en réaction à un virus (covid) traité par l’ARN? Effets secondaires niés par les autorités pour favoriser « à tout prix » la vaccination?

  2. Bonjour, je fais un covid long depuis janvier 2021 et refais un covid il y a un mois.
    Difficultés à respirer, fatigue très intense par moment, plus d’odorat et de goût (une odeur et un goût infect qui me reste), trous de mémoires très importants. La prise en charge médicale n’est pas adaptée car « larguée ». Bien sûr je suis à jour de mon vaccin, mais, je fais partie des personnes à risque.
    Je ne sais plus quoi faire pour aller mieux car c’est un parcours de combattant de tous les jours et l’angoisse est là.

  3. J’ai eu un Covid en janvier 2021 avec une sinusite et perte d’odorat. Grosse fatigue pdt des mois et même début janvier 2022 j’ai eu un rhume pdt 3 jours et mal à la tête j’ai de nouveau une baisse d’énergie, une dépression mentale comme une chape sur ma volonté à faire les choses. Ma force est en dent de scie sur une journée.
    J’ai récupéré une bonne partie de mon odorat mais certaines odeurs ont changé. Mes références ont changé mais sachez que pour retrouver son odorat on passe par plusieurs étapes dont l’odeur qui reste dans le nez, cela s’arrange avec le temps car les cellules nerveuses olfactives se refont très lentement il y a ces désagréments mais d’un autre côté cela évolue . J’ai vu un spécialiste : la réparation peut durer 2 a 3 années .si on a la chance d’avoir eu une atteinte partielle. Le Professeur conseil le loto des odeurs qui est un jeu, pour rééduquer les cellules olfactives. Il faut réapprendre à sentir.

  4. Vacciné des 3 doses Pfizer dont le 1er date du mois septembre 2021. Aujourd’hui le 02 mars 2022, je viens d’être positif au Covid-19 au test rapide antigène. Douleurs sur le corps forte angine avec toux grasse et glaires le nez qui coule. Mon médecin ma prescrit un traitement à base de : AZITHROMYCINE 250, BETAMETHASONE dispersible (cp à 2mg), DAFALGAN Codéiné, BIOCALYPTOL, HEXASPRAY. Pendant mon traitement, j’ai un besoin de sommeil et un bon appétit. Mon problème de toux est résolu. Je dois quand même faire les examens, coeur – reins – poumons ?

    • Bonjour
      Oui. Faites les examens. Depuis le début du covid, les radiologues ont constaté des nécroses pulmonaires. Le virus circule dans votre corps par le sang, donc il est logique que d’autres organes soient touchés.
      Donc, une surveillance accrue s’impose dans le futur, séquelles disparues ou pas.

  5. Bonjour
    Oui. Faites les examens. Depuis le début du covid, les radiologues ont constaté des nécroses pulmonaires.
    Donc, une surveillance accrue s’impose dans le futur, séquelles disparues ou pas.

  6. Bonjour

    J ai un diabete de type 1 après une ponction lombaire et analyse de sang j ai les anti corps GAD positif on me fait des injections d immunoglobuline depuis septembre le 5 janvier j allais un peu mieux depuis le 15 Janvier lors de ma 3éme pique MODERNA contre le COVID je ne suis pas bien

  7. Le fond de commerce des fabricants d’abrutis se développe au point de devenir infini : du covid à toutes les maladies le patient a disparu au profit du QR code, beaucoup plus rentable, comme c’est beau !!!

  8. Depuis 2 vaccinations pfizer zona irréductible fatigue intense et reprise de douleurs partout dans le corps(ex fibromyalgique et syndrome de fatigue chronique)…..je ne peux plus rien faire….
    Heureusement il y a une thérapie qui s appelle la chromotherapie qui est en train de me sortie de l horreur….à tout hasard je donne le nom?meglis en Andorre….il fait des soins en France….Ariège…..à bon entendeur!!..

  9. Bien, comment rester cartésien avec de telles déclarations. Ici c’est le COVID qui crée les dysfonctionnements de l’organisme et ailleurs ce sont les vaccins…
    Je pense savoir mais au vu de l’arrogance de certains, je garderai mes conclusions pour moi.
    Il me semble qu’attendre que se déclarent de très nombreux désordres des organismes devraient suffire.
    Mais encore, je crois qu’il n’y a pas d’innocuité avec ces vaccins…Un jour nous saurons le nombre de morts à attribuer à cette obligation vaccinale sans nulle autre pareille. Les dégâts seront irréparables de toutes façons !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici