Covid-19 : « encore trois à six mois » de patience

9
11081
Covid-19 : « encore trois à six mois » de patience

Le président du Conseil scientifique demande aux Français de rester encore prudents entre 3 et 6 mois face à la pandémie de la Covid-19. Un dernier effort nécessaire le temps que la vaccination se mette en place alors que beaucoup de Français sont en souffrance.

La science, les vaccins et un peu de patience

« C’est le dernier effort ! » clame Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, dans un entretien au Parisien. Il appelle les Français à rester «extrêmement prudents encore trois à six mois.» Le vaccin «sera une solution pour sortir de cette pandémie à l’été ou à l’automne 2021», ajoute-t-il.  Toutefois, il admet qu’ «il reste des questions, la durée de la réponse immunitaire et les effets secondaires qu’il va falloir surveiller avec une très grande attention». D’ailleurs, pour Jean-François Delfraissy, «il n’y a pas d’urgence à immuniser la France entière». «Prenons notre temps», déclare-t-il.

Risque d’une troisième vague

Le président du Conseil scientifique parle lui aussi d’une troisième vague. «Ce rebond pourrait-il survenir à la mi-janvier ou plus tard ? La réponse est oui, le modèle n’a pas changé, le virus va continuer de circuler au fil de l’hiver», affirme-t-il dans les colonnes du journal parisien.

Il faudra rester patient et continuer à respecter les gestes barrière car, selon lui, «l’arrivée des vaccins n’aura pas d’impact sur le premier trimestre 2021 et très peu sur le deuxième».

A lire. Covid-19 : les médecins redoutent le déconfinement.

Covid-19 : le vaccin Moderna validé par l’Europe

9 Commentaires

  1. tout ce qu’il font ne sert a rien et il faut déjà vacciner les gens actif qui eux bouge dans tout les sens alors que les petits vieux ne bouge pas de leurs chambre dans les maisons de retraite cherchez l’erreur

    • Il vaudrait mieux vacciner tout le monde cad les personnes âgées et les gens actifs car n oubliez pas qu un jour vous serez vous même une personne âgée donc il n y a pas de raison à laisser crever les personnes âgées un peu de respect s il vous plaît

    • Que les gouvernants se fassent vacciner en premier pour nous montrer que ces vaccins sont sans danger. Mais avec les vrais vaccins et pas des placebos.

  2. comme la chanson PAROLE ,PAROLE ET PAROLES !!!!
    J’ai 83 ans ,et je peut vous dire que nous sommes plus raisonnable que les jeunes
    ( Pas de rave party pour le jour de l’an)

  3. Non on ne vaccine pas les personnes âgées pour leur sauver la vie. Elles servent à tester le vaccin dont la phase 3 a été reduite à 2 mois au lieu de 2 ans. De plus le vaccin arn n’a été testé quavec des moins de 50 ans. Et ce vaccin nouveau pourrait être pire que le virus lui même. Renseignez vous. Allez sur le site du Crigen et vous ne serez plus aussi pressé. C’est dans 6 mois à un an qu’on aura les premiers effets de cette thérapie génique. Si c’est une catastrophe on ne pourra plus rien pour les vaccinés. Tout ça pour un virus qui tue 0, 05% des infectés. Donc allez-y, c’est grace à vous que si les problèmes sont graves, on n’imposera plus la vaccination obligatoire à travers le passeport (pas santé) ogm humain ..non contrôle. Mais c’est bien, vous ferez avancer la science.
    Mais je pense aussi que ceux qui veulent faire le “great reset” dans la fenetre épidémique du covid ( acheter le bouquin de klaus Schwab 12,50€ sur internet) feront durer cette épidémie le temps qu’il faudra, vaccination où pas. Les enjeux sont énormes et rien à voir avec cette petite épidémie de covid.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici