Covid-19: la baisse dans les hôpitaux se poursuit

1
6830
Covid-19: la baisse dans les hôpitaux se poursuit
Le nombre de patients Covid dans les services de réanimation diminue. © Adobe Stock

Bonne nouvelle. Le nombre de malades Covid dans les hôpitaux continue à diminuer. Une baisse qui concerne aussi les services de réanimation. Avec la vaccination accessible à toute la population le 31 mai, le gouvernement espère laisser derrière lui le pire de la pandémie pour aborder l’été plus sereinement.

Quels sont les chiffres ?

Les hôpitaux français accueillent 19.720 malades du Covid-19. Depuis samedi 22 mai, la France est passé sous la barre symbolique des 20 000 personnes hospitalisées pour cause de Covid. Ce qui n’était pas arrivé depuis le 27 octobre 2020. Les autres chiffres relevés dimanche par Santé Publique France :

  • 3.515 patients dans les services de soins critiques
  • 73 patients admis les dernières 24 heures dans ces services (contre 115 la veille)
  • 70 décès

A lire aussi : Covid-19 : « Il faut garder le masque » jusque fin juin pour Macron

Prévisions optimistes de l’institut pasteur

Fin avril, l’institut Pasteur appelait à la prudence. Ses nouvelles modélisations sont plus optimistes. Le risque d’une quatrième vague de l’épidémie cet été pourrait être évité, considère l’équipe de Pasteur. «Si l’on réussit à maintenir le rythme actuel de décrue des infections et hospitalisations jusqu’au 9 juin tout en maintenant ou augmentant le rythme de vaccination, on ne s’attend pas à observer cet été de reprise importante de l’épidémie liée au variant B.1.1.7». C’est le  nom de code du variant britannique qui représente 85 % des cas.

A lire aussi : Vaccination Covid-19 : ouverture pour tous les adultes au 31 mai

Les nouveaux variants surveillés de près

Le Pr Christian Rabaud, infectiologue au CHU de Nancy, expliquait au micro de LCI que tout n’était pas gagné pour autant. Il s’inquiète notamment de la diffusion des nouveaux variants. «La Covid nous a appris une chose, c’est que nos capacités de prévoir sont limitées. On peut toujours craindre l’apparition d’un nouveau variant qui serait très transmissible (…) et ne serait pas sensible au vaccin.»

En savoir plus :

1 COMMENTAIRE

  1. Madame Monsieur
    Heureusement que Mr MACRON ne suit plus le conseil scientifique. Celui-ci s’est trompé très souvent Ce conseil devrait être composé de personnes d’une petite quarantaine d’années.
    Donc toutes les prévisions optimistes ou pas n’ont a mes yeux aucune valeur.
    D’autre part il faudra une union mondiale scientifique très organisée et avec d’énormes moyens
    car à tout moment un virus autrement plus dangereux va arriver là les scientifiques le savent.
    IL faut aussi impérativement utiliser massivement les ordinateurs quantiques

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici