Covid-19 : la France partagera au moins 30 millions de doses de vaccins d’ici fin 2021

0
2841
la-france-va-partager-30-millions-de-doses-de-vaccins-anticovid
Au total, 100 millions de doses ont été promises par les membres de l'Union européenne aux pays les plus pauvres. ©Adobe-Stock

C’est ce qu’a annoncé Emmanuel Macron, vendredi 21 mai à Rome, lors du sommet du G20 consacré à la santé. De leur côté, les laboratoires Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson ont promis de livrer 3,5 milliards de doses, à prix coûtant, aux pays les plus pauvres. La solidarité internationale serait-elle enfin lancée ?

500 millions d’euros promis à l’initiative Act-A

« Nous n’avons pas le droit de stocker les vaccins dans certains pays alors que d’autres en manquent, a expliqué le président de la République. Il est choquant qu’on commence parfois à vacciner les enfants là où on n’a pas encore commencé à vacciner les plus âgés, les plus fragiles, dans d’autres pays ».

https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1395717312976769027?s=20

Les doses promises (de différents vaccins) seront transférées dans le cadre du programme Covax. Il s’agit d’un mécanisme mondial de fourniture de vaccins anti-Covid destiné aux pays pauvres. Emmanuel Macron a aussi rappelé que la France donnerait 500 millions d’euros à l’initiative Act-A.

Cette initiative multilatérale, pilotée par l’OMS, vise « à coordonner une réponse globale à la Covid-19 qui soit juste et solidaire », précise l’Elysée. C’est notamment elle qui est à l’origine du programme Covax.

A lire aussi : Vaccination Covid-19 : ouverture pour tous les adultes au 31 mai

La France suivie par l’Allemagne

Un peu plus tard dans la journée, la chancelière allemande Angela Merkel a elle aussi promis « au moins 30 millions de doses » au mécanisme Covax. A elles deux, la France et l’Allemagne fourniront donc la plus grande partie des 100 millions doses promises par l’Union européenne aux pays pauvres.

Pour rappel, la France a déjà, selon l’Élysée, transféré 100 000 doses du vaccin Astra Zeneca à la Mauritanie au mois d’avril. D’ici fin mai, ce sont 500 000 doses qui devraient être fournies, toujours par la France, aux pays africains.

En savoir plus :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici