Covid-19 : la vaccination ouverte (aussi) aux 16-17 ans

0
2117
Covid-19 : la vaccination ouverte (aussi) aux 16-17 ans
Les jeunes de 16 et 17 ans sont éligibles au vaccin Pfizer contre la Covid-19. © Adobe Stock

Les adolescents de 16 à 18 ans peuvent recevoir le vaccin Pfizer-BioNTech en cas de maladies rares. Quelles sont ces maladies ? Quelle est l’efficacité du vaccin chez les jeunes ?

Protéger les ados vulnérables

Jeudi 6 mai, la direction générale de la santé a ouvert officiellement la vaccination contre la Covid-19 aux mineurs de 16 et 17 ans atteints de certaines maladies. Celles-ci présentent un «très haut risque de forme grave» du coronavirus. Ces jeunes recevront le vaccin de Pfizer-BioNTech, seul autorisé pour cette tranche d’âge actuellement.

800 000 jeunes concernés

La liste des pathologies est la même que pour les adultes. Il s’agit, notamment, des maladies rénales chroniques sévères, la mucoviscidose, la trisomie 21 ou certaines maladies rares. 800 000 jeunes Français sont concernés par cette vaccination.
Jusqu’à présent, les seuls mineurs éligibles à la vaccination étaient ceux âgés de 16 et 17 ans proches de personnes immunodéprimées.

La Canada vaccine les enfants dès 12 ans

Le Canada devient le premier pays à approuver le vaccin Pfizer à partir de 12 ans. Les autorités d’Ottawa avaient déjà validé la vaccination pour les jeunes de 16 ans et plus. Y compris ceux en bonne santé Après avoir réalisé un examen scientifique « rigoureux et indépendant des données probantes connues », Santé Canada a conclu que le vaccin de Pfizer est «sûr et efficace» pour prévenir la Covid-19 chez les adolescents âgés de 12 à 15 ans.

Pourquoi vacciner les plus jeunes ?

Depuis le début de la pandémie, environ 20 % des cas de Covid-19 au Canada ont été signalés chez des personnes de moins de 19 ans, selon Santé Canada. Les autorités sanitaires canadiennes se reposent sur un essai clinique mené par Pfizer auprès de plus de 2.000 participants de 12 à 15 ans. «Les données de l’essai clinique ont montré qu’après la deuxième dose, l’efficacité de prévention de la Covid-19 dans cette tranche d’âge plus jeune était de 100 %», avance Santé Canada. D’ailleurs, les Etats-Unis étudient eux aussi la possibilité de vacciner leurs ados.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici