Covid-19 : l’Agence européenne du médicament approuve le vaccin Pfizer pour les adolescents

0
1652
l-agence-europeenne-du-medicament-autorise-le-vaccin-pfizer-chez-les-adolescents
L’Allemagne avait déjà annoncé jeudi 27 mai sa volonté d’ouvrir la vaccination aux plus de 12 ans dès le 7 juin. ©Adobe-Stock

Le sérum de Pfizer/BioNTech est donc devenu, vendredi 28 mai, le premier vaccin à être autorisé pour les 12-15 ans dans l’Union européenne. Il est déjà largement utilisé pour les adolescents aux Etats-Unis et au Canada. En France, une décision de la Haute Autorité de santé est attendue sur le sujet.

Un vaccin « bien toléré » par les jeunes

Selon Marco Cavaleri, responsable de la stratégie vaccinale de l’Agence européenne du médicament (EMA), le vaccin Pfizer est « bien toléré » par les adolescents. Il n’y a « pas d’inquiétudes majeures » à avoir concernant d’éventuels effets secondaires, a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse.

Le sérum atteindrait en outre une efficacité de 100 % chez les jeunes. D’après une étude menée aux Etats-Unis par Pfizer, aucun enfant, sur 1 005 vaccinés, n’aurait développé la Covid-19. Jusque-là, l’administration du vaccin Pfizer en Europe était limitée aux plus de 16 ans.

A lire aussi : Des Youtubeurs français contactés pour dénigrer le vaccin de Pfizer-BioNTech

Vers un bouleversement de la stratégie vaccinale en France ?

Après le feu vert donné par l’EMA, c’est maintenant à chaque pays européen de décider d’une adaptation de sa stratégie vaccinale nationale. L’Allemagne avait déjà annoncé jeudi 27 mai sa volonté d’ouvrir la vaccination aux mineurs de plus de 12 ans dès le 7 juin.

Quid de la France ? Si l’Académie nationale de médecine est favorable à la vaccination des plus jeunes, celle-ci ne devrait toutefois pas être appliquée dans l’immédiat. Pour le ministre de la Santé Olivier Véran, il faut d’abord se concentrer sur les adultes. « Il nous reste encore (…) des dizaines de millions de Français à vacciner », avait-il explique le 17 mai sur BFMTV.

Pour Alain Fischer, le monsieur vaccin du gouvernement, un élargissement aux 12-16 ans pourrait être envisagé, mais seulement après les vacances d’été. Pour atteindre rapidement l’immunité collective, il estime en revanche nécessaire que les 16-17 aient accès aux vaccins dès le mois de juin.

En savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici