Covid-19 : l’Allemagne prolonge ses restrictions jusqu’à la mi-février

2
4001
Covid-19 : l'Allemagne prolonge ses restrictions jusqu'à la mi-février

Pas de demi-mesure en Allemagne. Angela Merkel a annoncé la prolongation des restrictions jusqu’au 14 février. Les écoles, les restaurants et les lieux culturels restent fermés. Par ailleurs, la chancelière impose désormais le port d’un masque de type chirurgical, médical ou FFP2 dans les transports et magasins afin de lutter contre le variant anglais du SARS-CoV-2.

« Il faut agir maintenant »

L’Allemagne s’est reconfinée juste avant les fêtes de fin d’année. Les écoles, les restaurants, les lieux culturels et les commerces non alimentaires ont fermé. Cette mesure devait être levée au 10 janvier. Mais les chiffres de la pandémie ne sont pas bons. Début janvier, 30 000 nouvelles contaminations étaient recensés tous les jours.

Mardi 19 janvier, l‘institut de veille sanitaire Robert-Koch a annoncé une amélioration avec « seulement » 11 369 nouveaux cas en 24 heures. Face à ces chiffres encore élevés et face à la menace du variant anglais, la chancelière a été ferme. «Il faut agir maintenant» a-t-elle déclaré. Elle a prolongé le confinement jusqu’au 14 février. Le télétravail, lui, est la règle jusqu’au 15 mars.

Invitation privée limitée

L’Allemagne a prolongé la mesure qui porte sur la limitation des invitations privées à une personne extérieure au foyer. Le pays a rendu aussi obligatoire les masques médicaux, FFP2 ou chirurgicaux dans les transports en commun et les magasins.

La chancelière a aussi prévu de rétablir les contrôles aux frontières avec certains pays membres de l’Union européenne afin d’éndiguer la propagation du variant sur son territoire. «Les restrictions sévères que les gens respectent commencent à porter leurs fruits», a salué la chancelière.

En savoir plus :

2 Commentaires

  1. Pas mieux que les Français tous à mettre dans le même panier ils veulent que les vieux meurt dans la solitude pourtant ce n’est pas eux qui font circuler le virus ils se trompe tous de cibles

  2. Qu’est-ce que vous appelez pas « de demi-mesure », la mi-février ce n’est pas la fin du mois de juin ? Pas un « peu » tendancieux votre « interprétation » du discours aujourd’hui dominant d’une administration gouvernementale agissant en pleine illégalité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici