Covid-19 : le masque obligatoire à partir de six ans est-il vraiment utile ?

13
1468
Covid contagiosité enfants

Le masque est désormais obligatoire pour les élèves dès six ans, mais que sait-on vraiment de la contagiosité des enfants ? En réalité, le débat scientifique n’est pas tranché. Des études menées à Crépy-en-Valois en avril indiquent que le risque de contamination des enfants vers les adultes reste faible. Pourtant, d’autres travaux montrent que la charge virale des plus jeunes n’est pas inférieure à celle des adultes. On fait le point pour vous.

Au départ, un risque de contamination jugé faible

Par association avec la grippe, les experts avaient d’abord supposé que les enfants jouaient un rôle important dans la diffusion de la Covid-19. Deux études de l’Institut Pasteur réalisées pendant la première vaque avaient finalement conclu à un faible risque de contagiosité vers les adultes.

« D’autres travaux ont été menés depuis, notamment en Australie, et sont allés dans le même sens, explique au Figaro Yazdan Yazdanpanah, chef du service maladies infectieuses à l’hôpital Bichat et membre du Conseil scientifique. De plus, les enfants de moins de 11 ans développent très rarement des formes graves de la maladie, même si des interrogations existent encore. »

D’après Santé publique France, au 20 octobre, on comptait seulement 12 enfants de moins de 14 ans en réanimation (sur environ 2 000 personnes). C’est donc sur cette transmission moins forte et sur un risque individuel faible pour les enfants que se base le maintien de l’école pendant ce deuxième confinement.

Mais une charge virale souvent identique à celle des adultes

En réalité, les scientifiques ne sont pas tous d’accord. Plusieurs recherches montrent que la charge virale des enfants infectés n’est pas inférieure à celle des adultes. Ce qui veut dire que la contamination vers d’autres enfants ou vers les adultes est théoriquement possible.

Une grande étude de tracing menée en Inde et publiée dans la revue Science indique même que les enfants pourraient être des acteurs clés dans la diffusion de la maladie, souligne Libération. « Au-delà de 11 ans, les contaminations sont assez proches de celles des adultes, explique Yazdan Yazdanpanah. Mais le risque de développer des formes graves reste faible ».

Maintien de la continuité pédagogique

Une chose est sûre cependant : pour éviter le décrochage scolaire, le gouvernement a gardé les écoles ouvertes. Par principe de précaution, dès six ans, les enfants doivent désormais porter le masque (voir aussi la vidéo ci-dessous), qu’ils soient acteurs clés ou non dans la propagation de la maladie.

En l’absence de consensus scientifique clair, l’idée est donc de prendre le maximum de précautions tout en gardant les écoles ouvertes. Et on le sait désormais, le port du masque, associé à un nouveau protocole sanitaire plus stricte (voir aussi la vidéo ci-dessous), en fait partie. L’idée : éviter que les enfants ne se transmettent le virus entre eux et ne le ramènent à la maison.

13 Commentaires

  1. il faudrait arrêter de nous rouler dans la farine surtout que c’est gouverné à vue en prenant des décisions en dépit du bon sens et des connaissances inconnues d’ailleurs de grands pontes qui viennent délivrer la bonne parole, au lieu de rester dans leurs hôpitaux à soigner les malades!!!!!!

    • Le gouvernement gouverne à vue et ne roule personne dans la farine
      Et les scientifiques idem
      De toutes façons quoiqu’ils fassent , les râleurs râleront
      Je suis médecin avec des membres de ma famille médecins en réanimation et des enseignants
      Comment osez vous comparer les 2 fonctions : des masques FFP2 pour les enseignants et pas pour les éboueurs , les caissières …. Avez vous déjà porté un masque FFP2? Je crois que les enseignants n’apprécieraient pas qu’on les oblige à en mettre. Et le masque chirurgical correctement porté est très protecteur (peu de dentistes ont été contaminés en février mars alors qu’ils ne portaient que des masques chirurgicaux)
      Vous voulez un confinement total????
      ET LA FRANCE A PLUTOT DE MEILLEURS RESULTATS QUE LES AUTRES PAYS , mais malheureusement trop de râleurs contre tout
      Et les médecins SONT DANS LES HOPITAUX à soigner les malades , de même que les infirmiers et aides soignantes
      STOP COVID , STOP RALEURS

      • Vous avez raison, il y en a marre d’entendre crier au complot. De dénigrer ceux qui se mettent en quatre pour essayer de sauver le plus de monde possible. Mais les râleurs, quel qu’ils soient, seront bien heureux d’avoir une place en réanimation et le personnel soignant qui va avec quand la Covid s’invitera dans leur organisme et touchera leurs proches.

  2. Médecins, faites votre boulot. au lieu de fanfaronner sur les plateaux télé. Eh. oui. pour. avoir. plus de fric. vous ne pouvez que crier au loup. Gare. à la catastrophe. si. un véritable fléau s’abat sur l’humanité. Pourra t’on compter. sur ces médecins. qui se prennent pour. des militaires grands stratèges, ça me fait rigoler quand j’entends le vocabulaire emprunté. aux militaires. qu’ils emploient.. Ceux la. je pense qu’ils auraient fait dans leur froc. s’il avait connu la vrai guerre comme nos grands parents. Parfois plus de 3000 morts./ jour durant ces combats. Je ne pense pas que le personnel médical souffre comme ils ont soufferts.
    Et vive le dictature. sanitaire.

  3. De toute façon, le français n’est jamais content, critique à tout va contre n’importe qui et n’importe quoi !
    Le gouvernement, devant ce maudit virus, essaie de  » sauver » ce qui peut l’être !
    Vaut- il mieux garder les enfants à la maison ou leur permettre de s’épanouir dans l’apprentissage ?
    Ils s’adaptent à tout! Laissez les vivre, ils n’en sortiront que grandis en cette période d’incertitude !
    Tous ces médecins, infectiologues et virologues gagnent-ils plus d’argent sur les plateaux télé ou dans leur laboratoire ?
    Messieurs, s’il vous plaît, réservez donc vos  » loisirs » dans la recherche du vaccin miracle !!!

  4. Si les français étaient aussi disciplinés que dans les pays nordiques ce serait déjà un grand pas en avant et il n’aurait peut être pas eu de 2ème confinement

  5. Ce qui m’étonne ce sont les prévisions alarmistes. On « prévoit » que cela va s’aggraver, qu’il peut y avoir 400000 décès (dixit Macron). Pourquoi ne prévoit-on pas que tout cela va s’arrêter quand les labos auront gagné suffisamment d’argent ou quand les gens en auront assez de se faire tester 3 ou 4 fois par semaine ?
    Ce qui m’étonne c’est qu’on fait des tests PCR fiables entre 80 et 90 % soit avec un taux d’erreur qui peut avoisiner les 20 % (sur 2 millions de tests annoncés = 400000 erreurs, tiens j’ai déjà vu ce chiffre ?), que les experts indiquent que ce test n’est pas fait pour détecter les virus mais on le fait quand même, que en fonction de l’amplification utilisée par le labo et qui n’est pas la même d’un labo à l’autre, on n’aura pas les mêmes résultats. Et on utilise ces résultats peu fiables comme vérité première pour terroriser la population et la confiner. Et maintenant on rajoute des tests antigéniques de fiabilité entre 60 et 70 %.
    Ce qui m’étonne c’est qu’on ne cherche pas à soigner mais à distancier. Et c’est ce qui se passe : on laisse crever les malades à distance, sans témoin. Et si cela ne va pas assez vite on utilise du rivotril « hors AMM », ce qui veut dire que ce médicament qui est interdit en cas d’insuffisance respiratoire, on l’injecte pour des insuffisances respiratoires et cela autorisé dans les deux derniers décrets du gouvernement, celui du 16/10 et celui du 29/10.
    Ce qui m’étonne c’est qu’on empêche de parler des médecins qui proposent des solutions et ont des résultats mais qu’on gave les télés de médecins qui ne proposent pas de mesures de soins, mais des mesures de contraintes et de suppression de la vie sociale.
    Ce qui m’étonne c’est qu’on refuse aux malades le traitement de Raoult qui a fait ses preuves mais qu’on autorise, voire oblige le traitement de Gilead, le remdesivir qui est totalement inefficace et dangereux pour les reins d’après les experts. Et que Raoult soit obligé de porter plainte pour faire constater l’évidence des conflits d’intérêts énormes sur cette affaire.
    Ce qui m’étonne c’est que des médecins suivent la bonne parole qu’on leur impose et continuent à fabriquer des futurs décédés juste parce qu’on leur dit de le faire, comme des robots dirigés par un programme supérieur.
    Ce qui m’étonne c’est que les médias suivent eux aussi les ordres d’en haut avec des émissions ubuesques ou quand un partisan de la thèse opposée s’exprime, il est systématiquement décrié, empêché de parler, voire conspué ou insulté alors qu’il devrait y avoir un équilibre dans chaque émission entre les pour et les contre pour que le spectateur puisse se faire une idée.
    Ce qui m’étonne c’est cette volonté « d’attendre » un vaccin qui sera forcément inefficace voire dangereux car fait trop vite et certainement pas assez testé, d’autant que tout le monde sait et dit que le virus évolue très vite, en tous cas beaucoup plus vite que la recherche et les délais des labos qui n’ont jamais pu suivre aucun virus, à commencer par celui de la grippe.
    Ce qui m’étonne c’est qu’on sacrifie, une, des, de multiples populations en ne les soignant pas correctement et en basant toute solution sur un vaccin fait en quelques mois, alors que tous les autres ont nécessité plusieurs années, et dont certaines versions sont basées sur une manipulation génétique des vaccinés.
    Ce qui m’étonne c’est de sacrifier l’économie, les finances, la vie sociale, la vie personnelle de millions d’individus pour 100 ou 200 morts « par jour », dont je doute qu’elles soient uniquement dues au Covid et alors que la mortalité naturelle et statistique (mort de tous les français, 67 millions sur chaque période de 90 à 100 ans) est de 2000 par jour.
    Ce qui m’étonne c’est que les chiffres des décès sur les 3 premiers trimestres 2017, 2018, 2019, 2020 soient similaires alors qu’on nous a parlé de 30000 morts du au covid. Le covid a-t-il supprimé les morts dans les autres maladies ?
    Et enfin ce qui m’interpelle c’est tout le fric qui gravite autour de cette affaire et qui profite aux labos, des milliards de masques et de gel, des millions de tests à 50 €, des traitements de remdesivir toxiques déjà payés à Gilead par la communauté EU pour des centaines de millions et des milliards de vaccins à venir, dont certains déjà payés par les gouvernements, assortis d’une annulation de la responsabilité des labos en cas d’effets indésirables graves, tout cela allant porter un coup fatal à la sécu. Et qui profite aux milliardaires qui gagnent chaque jour avec cette affaire des centaines de milliards pendant que des gens crèvent, se suicident ou n’ont plus d’avenir.
    Qu’en conclure de tous mes étonnements ?
    Que rien de tout cela n’est normal, que tout cela sent fortement la corruption au plus haut niveau, basée sur des sommes colossales qui seront payées par les plus pauvres pour enrichir encore plus les plus riches.
    Que le covid19, classé coronavirus comme des dizaines d’autres n’est pas dû à l’insouciance de la population que l’on veut culpabiliser mais n’est qu’une maladie utilisée pour d’autres desseins qui font froid dans le dos avec en particulier pour certains d’obtenir un pouvoir énorme et une fortune colossale.
    Et pour tous ceux qui ont réponse à tout, on fait quoi maintenant face à des enjeux financiers et de pouvoir qui nous dépassent ?

    • C’st tout a fait exact, mais. si vous partagez celle pensée vous êtes désignés comme étant complotiste , voir pires si vous vous opposez à toute cette manipulation. Pensez donc, les gens qui manifestaient contre les mesures excessives dans divers pays étaient désignés par les médias comme des activistes d’extrême droite. Eh oui si vous voulez défendre vos libertés vous êtes maintenant assimilés à un « nazzi. ».
      Toutefois même sous les pires moments de l’occupation les gens pouvaient profiter de la nature. et n’étaient ps menacés d’être privé de célébrer la nativité. Mais cela est une autre histoire, Noël étant une fête chrétienne. qu’elle horreur. pour beaucoup de ces manipulateurs.

    • Oui merci Ragusa, tout ceci m’étonne aussi et m’effraie. Combien de temps vont-ils nous « museler ainsi » et nous priver petit à petit de toutes nos libertés en utilisant la peur comme arme. Bcp de gens sont prêts à tout accepter tellement ils ont peur….peur de tout, du virus, des attaques extrémistes ….on ne nous nourrit que d’horreurs comme si sur notre terre il n’y avait plus que cela. Quel formatage et lavage de cerveau! Et nos écoles qui étaient des « sanctuaires » se transforment en des lieux anxiogènes. Non je ne pense pas que le masque pour les 6 ans soit une bonne chose et Que savons-nous des conséquences de porter cette matière sur le nez pendant toute la journée ? Entre les alertes incendie,Terroristes, Le boîtier d’alerte que certains enseignants doivent porter, etc…. Je suis désolée pour nos enseignants qui ne peuvent plus faire leur travail sereinement .
      Non il faut cesser de dire amen et garder l’esprit en éveil et critique. Nous ne sommes pas obligés de tout gober sans rien dire et nous devons garder le droit de penser…..pendant que c’est encore possible. Marre que l’on nous prenne pour des cretins incapable de se prendre en charge Et ceux qui pensent qu’ils pensent mieux à notre place sont des escrocs.

  6. Je suis tout à fait d’accord avec le long commentaire de Ragusa, dommage que cela ne soit pas diffusé sur des sites plus lus comme Facebook ou Twitter, il faut se faire entendre et faire réagir beaucoup pensent ainsi, mais ont peur de l’exprimer

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici