Covid-19 : le pass sanitaire va-t-il être bientôt allégé ?

15
20505
Covid-19 : le pass sanitaire va-t-il être bientôt allégé ?
Emmanuel Macron est revenu sur ses propos de bientôt alléger le pass sanitaire. © Adobe stock.

Emmanuel Macron avait assuré, mercredi 15 septembre, que le pass sanitaire sera bientôt allégé dans certains départements. Depuis, il a nuancé ses propos… Jusqu’à quelle date est instauré le pass sanitaire  ? Est-il possible qu’il soit allégé avant ou, au contraire, prolongé ? On vous répond. 

Fin du pass dans trois semaines ?

«Est ce qu’on pourra se passer dans trois semaines du pass ? Non ! Des territoires en ont encore besoin !» Jeudi 16 septembre, Emmanuel Macron a contredit ses propos de la veille. Il s’était avancé en déclarant que le pass pourrait être levé «dès que les conditions sanitaires le permettront, on va lever certaines contraintes et donc lever le pass là où le virus ne circule plus».

 «Si demain on peut arrêter le pass sanitaire je suis le plus heureux des hommes»

Emmanuel Macron

Le président de la République a évoqué la possibilité de prolonger le pass sanitaire. Il est, actuellement, instauré jusqu’au 15 novembre. Cette prolongation nécessitera, en revanche, un projet de loi.

A lire aussi : Pass sanitaire : quels tests sont valables ?

Obligation vaccinale des soignants : 3 000 suspensions

Olivier Véran, ministre de la Santé, a fait le point sur l’obligation vaccinale des soignants au micro de RTL jeudi 16 septembre. «Il y a eu hier quelque 3.000 suspensions qui ont été signifiées à du personnel des établissements de santé et médico-sociaux qui n’étaient pas encore rentrés dans un parcours de vaccination».

En savoir plus :

15 Commentaires

  1. Les soignants ont-ils des raisons particulières pour refuser la vaccination qui s’impose à tous ? Ils ont été confrontés au Covid et en connaissent les conséquences, savent-ils des choses que le commun ignore ?
    Ou est-ce une posture adoptée par des personnes moins « évoluées » pour exister ? … je sais bien sûr que des médecins sont également opposés à ce vaccin et là, j’ai un peu de mal à saisir pourquoi ?

  2. Les soignants ont-ils des raisons particulières pour refuser la vaccination qui s’impose à tous ? Ils ont été confrontés au Covid et en connaissent les conséquences, savent-ils des choses que le commun ignore ?
    Ou est-ce une posture adoptée par des personnes moins « évoluées » pour exister ? … je sais bien sûr que des médecins sont également opposés à ce vaccin et là, j’ai un peu de mal à saisir pourquoi ?

    • Ben oui ils savent.. que ce « vaccin » est mortel ou causera de graves dommages à votre système sanguin, reproductif, immunitaire et autres, sans aucunement protéger du Covid.. il créera même des formes plus graves de variants..

      • exact ! ils se basent sur des vidéos d éminents professeurs, d infectiologues et virologues. On sait tous (pas tout le monde apparemment) que ces injections EXPERIMENTALES sont mortelles, elles enlèvent totalement l immunité à terme, soit en recevant la piqouze, soit dans quelques temps, vu ce qu il y a dedans (protéine SPIKE, provoquant des thromboses, 99 % de dioxyde de GRAPHENE, timérosal, aluminium et surtout le virus trafiqué…c est mortel à terme. Une fois « vaccinés » les gens deviennent dangereusement contagieux. De plus ces injections ne sont pas prises en charge par les assurances. Ceci devraient prouver que ce n est pas à faire. Il y a énormément d effets indésirables…

    • Ils savent.. que ce « vaccin » est mortel ou causera de graves dommages à votre système sanguin, reproductif, immunitaire et autres, sans aucunement protéger du Covid.. il créera même des formes plus graves de variants..

      • Bonjour et désolé d’intervenir ici! Mais « s’ils » savent, alors que 95% environ des médecins sont vaccinés, cela laisse entendre que seuls les 5% de non vaccinés sont au courant de tout et donc que la majorité est composée soit de suicidaires soit d’incultes… Triste France, soignée par des incultes suicidaires!

  3. Madame
    si les soignants refusent c’est tout simplement qu’elles n’ont pas confiance a ce produit dit vaccin elles font parties du corp médical dont plus confiance en elle et combien de docteurs et professeurs sont contre pompiers ambulanciers ect au début ils n’avait pas de protections masques gants sacs poubelles en blouses et on les aplaudisser et maintenant se sont des pestiferés quand ion auront besoin d’eux que ferait vous comme les pompiers et ambulanciers si vous écouter les merdias et le docteurs de télé se sont des vendus

  4. Annie… il faut juste prendre du recul et réfléchir un minimum…
    Parmi les non-vaccinés, il y a deux catégories de personnes : ceux qui ont guéri de la COVID et qui sont immunisés naturellement, et il y a ceux qui n’ont pas été infectés.
    Les médecins, les personnels soignants et tous les autres gens immunisés, dont je fais partie 😉 ont un système immunitaire suffisament entrainé pour combattre toutes les formes de COVID qui se présentent, comme bien d’autres virus ou microbes. Ils n’ont donc pas besoin de s’injecter un produit artificiel qui dicte à notre système immunitaire comment faire pour se débarrasser de la COVID.
    Ils préfèrent booster leur système immunitaire que de le laisser devenir dépendant pour être efficace.
    Ces nouveaux vaccins ne fonctionnent pas comme ceux qu’on connait. Ils ne donnent pas une partie du virus pour que notre système immunitaire apprenne seul à se défendre, ils lui dictent ce qu’il doit faire. Le risque évident est de devenir dépendant de ces vaccins pour survivre aux virus : une dose, puis une deuxième dose, puis une troisième dose et on parle déjà d’une quatrième dose… à quand un abonnement ?
    Pour finir : quelqu’un d’immunisé naturellement n’est pas plus dangereux que quelqu’un de vacciné, il l’est probablement moins car son système immunitaire est entrainé à apprendre à se défendre et à s’adapter aux différents virus.
    Bien bonne journée à tous.

  5. Jacqueline,
    Votre colère justifiée par rapport à une situation très difficile des conditions de soins initiale ne doit pas vous aveugler.
    Des effets secondaires existent toujours…
    Avez-vous aussi arrêté tous médicaments ?
    Vous êtes vous interrogée sur la disparition quasi totale de certaines maladies dramatiques(polio,tuberculose,variole) que j’ai connu dans ma jeunesse ; un sanatorium ça vous parle par ex ? Si la vaccination n’avait pas été obligatoire à cette époque pensez vous que beaucoup serait encore de ce monde ?..si on peut effectivement s’interroger légitimement, il faut aussi se garder de tout égoïsme.

  6. Il faut bien dire que l’on ne sait vraiment plus à qui faire confiance. Je fais partie des non vaccinées, et croyez moi ce n’est pas pour ennuyer qui que ce soit et je ne pense pas être une  » bas de plafond  » comme certains vaccinés se permettent de dire.
    Enfant, j’ai fait une grave allergie au BCG, je souffre d’une maladie de de peau que l’on ne sait pas soigner et autres soucis. Je vis seule, j’ai perdu mon emploi, licenciement économique, depuis un certain temps. Je ne sors jamais. La mort ne serait pas dramatique pour moi.
    Mais les moralisateurs à deux sous vaccinés qui étaient les premiers à applaudir les soignants au début tous les soirs à 20 h et qui se permettent maintenant de juger voire d’insulter me font vomir. Que l’on cesse de nous pourrir la vie, c’est bien assez compliqué comme cela.

  7. Bravo chère Madame, il est surprenant que l’on est applaudi tout ce personnel soignant envoyé « au charbon » sans aucune protection et que maintenant on les licencie alors qu’ils se protègent mais pas comme le souhaite bigpharma!!!
    J’ai une petite fille infirmière qui lors de la 1ère vague n’a pas eu le droit de mettre de masque (alors que nous pouvions lui en fournir car on avait vu arriver le problème!) parce que ses collègues n’en avaient pas!!! Il y avait dans son service des personnes ayant le covid. Les autorités sanitaires sont moins performantes que le simple citoyen que nous sommes Et maintenant on l’oblige à ce vacciner. On aura au moins gagner avec le covid un peu plus dl’hygiène, pourvu que ça dure! Il faut se rappeler que la grippe espagnole a durer 3 ans sans vaccin, j’espère que l’on ne battra pas ce reccord alors que l’on vaccine à tour de bras, c’est le cas de le dire!!!

  8. Prades, ravie n’est pas le terme approprié certes, mais nous sommes d’accord. Cela ne m’étonne pas pour votre petite fille et tous les autres soignants, à ce propos, on ne nous a jamais dit combien de soignants de tous bords ont attrapé cette covid 19 au début et surtout sans variant. Jamais je ne me ferai vacciner, je ne le fais pas pour la grippe, alors.
    Mais là où vous vous trompez je pense, beaucoup de Français ont découvert avec stupeur qu’il fallait se laver les mains régulièrement, jeter un mouchoir en papier après avoir servi une fois et le mettre à la poubelle, mais je ne vous fais pas de dessin, vous connaissez le Français aussi bien que moi. Et ce sont ceux là qui veulent nous donner des leçons.

  9. Un vaccin qui ne protège pas et qui permet la contagion pour moi ce n’est pas un vaccin. Je ne désire pas me faire injecter un produit qui est toujours en cours d’expérimentation et pour lequel les essais cliniques ne sont pas terminées. Je ne suis pas un rat de laboratoire ni un cobaye et si j’attrape le Covid je commanderais de l’ivermectine sur Internet. Il y a plusieurs médicaments qui guérissent du Covid et qui sont interdits par le gouvernement. En fait le gouvernement se prend pour un médecin et nous dicte ce que l’on doit prendre ne pas prendre pour guérir. Je suis complètement écœuré par cette tyrannie

  10. Je trouve détestable cette pression sur les soignants
    C’est insensé
    Je me suis fait vacciner une dose malgré un taux d anticorps anti covid très élevé pour pouvoir aller au ciné ,se retrouver sur une terrasse,
    À l.oppose de tout ce qu on nous a appris ,
    Ce gouvernement ne sait plus comment enfermer les gens…..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici