Covid-19 : le pic de l’épidémie est devant nous

18
23814
Le pic de l'épidémie est devant nous a annoncé Jérôme Salomon

Le directeur général de la Santé a fait le point de situation sur la lutte contre le Covid-19 en France hier soir. Pour lui, «le pic de l’épidémie est devant nous. La deuxième vague progresse toujours, continuons encore nos efforts et freinons encore plus fort».  Pas de nouvelles annonces sur le confinement mais un rappel des chiffres alarmistes du virus pour inciter les Français à respecter les gestes barrière.

La France, 4e pays en nombre de cas

Jérôme Salomon a fait un -rapide- point presse hier soir. Il a présenté les derniers chiffres de l’épidémie de la Covid 19.
2, 3 millions de tests la semaine dernière
24 millions de tests depuis le début de la pandémie
31.125 personnes hospitalisées
4690 malades en réanimation
551 décès en 24 heures à l’hôpital
40.987 personnes sont mortes depuis le début de l’épidémie.

La France est le 4e pays au monde en nombre de cas.

Masque dans la sphère privée

Le Directeur général de la santé a rappelé que  «toutes les régions métropolitaines sont touchées ». Avant d’ajouter : «Les métropoles qui ont bénéficié d’un couvre-feu ont bénéficié d’une évolution plus favorable».

Il a aussi évoqué les contaminations dans la sphère privée avec la recommandation de porter le masque, pour protéger les personnes les plus vulnérables : un grand-parent, une personne immunodéprimée, une femme enceinte, etc.  

De plus, Jérôme Salomon a insisté sur les gestes barrière : 6 personnes maximum à table, lavage régulier des mains, la distanciation, le masque et l’application Tous anti Covid.

Enfin, il a invité les Français à poursuivre leurs soins : visite chez le médecin traitant, vaccination des enfants, IVG, maladie chronique… « Ne renoncez pas aux soins !» a-t-il martelé.  

18 Commentaires

  1. Pourquoi des cliniques privées qui ont des chambres covid sont vides alors que les hôpitaux sont saturés..
    Personne n’en parle !!!!
    Les enfants en CP étouffent avec leur masque surtout avec les lunettes…
    C’est de la maltraitance.
    Ce gouvernement vie dans un autre monde.
    Et j’ai Voté Macron.

    • oui, notre gouvernement à été incapable de gérer l’épidémie en particulier la première vague .Il était conscient de la deuxième après le mois d’Aout. Une troisième se prépare après Noël .

  2. Et combien de cas co morbidité à retrancher de de ces chiffres vagues, imprécis et anxiogènes à souhait ? Il serrait temps que les organes compétents de l’état jettent un regard plus précis et plus impartial sur ces chiffres qui pour le moment ont surtout vocations à faire peur (sans nier le nombre de cas positifs mais qui ne sont pas les décès. Mais à quoi bon le répéter quand la majorité est incapable d’entendre cette vérité ? ?)

    • C’est le chaos qui s’est amplifié avec la 2e vague. M.MACRON avait pris de fermes engagements au cours de la première vague , et on a pensé qu’e ces engagements seraient tenus et que l »équipe du « Chef de Guerre » tirerait grand profit de l’expérience de la première vague Hélas non rien ou si peu d’engagements tenus (ce ne serait que le nombre de lits en réanimation de 5000 à 8000 peut être alors que l’engagement était 15000 alors foutaise !!) En pratique on constate que l’intendance ne suit pas et qu’il conviendrait de changer totalement l’état major aux commandes de l Etat Année 2020 très mouvementée et que nous réserve 2021 avec pareil constat???

  3. Des chiffres,des chiffres, et encore des chiffres,
    On a rien trouvé de mieux, pour relancer un vaccin et faire vivre les laboratoires !!!
    Pauvre monde, où va t’on

  4. On laisse les marchés ouverts qui sont blindés de monde comme des jours de marché ordinaires ! Avec des files d’attente où aucune distance est respectée … coudes à coudes ! Le port du masque sur le menton ? Mais par contre les petits commerces qui respectent tous les gestes barrières sont fermés !? Port du masque obligatoire pour les enfants de 6 ans ? on ne parle pas des effets secondaires sur leur santé physique que psychologique … on les bâillonne, on les conditionne pour en faire des robots ! Révoltant

  5. Gouverner par des scientifiques a la noi des médecins a la télévision plus que dans les hôpitaux et des politiques fou drôle de monde que nous vivons

  6. C’est le chaos qui s’est amplifié avec la 2e vague. M.MACRON avait pris de fermes engagements au cours de la première vague , et on a pensé que ces engagements seraient tenus et que l »équipe du « Chef de Guerre » tirerait grand profit de l’expérience de la première vague Hélas non rien ou si peu d’engagements tenus (ce ne serait que le nombre de lits en réanimation de 5000 à 8000 peut être alors que l’engagement était 15000 alors foutaise !!) En pratique on constate que l’intendance ne suit pas et qu’il conviendrait de changer totalement l’état major aux commandes de l Etat Année 2020 très mouvementée et que nous réserve 2021 avec pareil constat???

  7. Je ne comprends pas que les petits commerçants ne descendent pas dans la rue pour manifester et défendre leur droit à l’ouverture. Ils ont fait tout ce que le gouvernement leur a demandé afin de respecter la crise sanitaire, ce fut un investissement non négligeable pour les plus petits commerces – d’ailleurs certains ne se sont pas gênés pour répercuter ces frais sur la clientèle alors que les infirmières ne l’ont pas fait – Et ils sont entrain de mourir. Si le gouvernement a prononcé la condamnation à mort des petits commerces, qu’il continue ainsi, il est sur la bonne voie. Et leurs syndicats dans tout ça, que font-ils ? La CGT et FO qui sont toujours les premiers à râler et à être systématiquement en désaccord avec les patrons et nos dirigeants quels qu’ils soient, là on ne les entend pas alors que ce serait justement le moment de la ramener. Auraient-ils reçu un gros chèque pour se taire ? Et quid des gilets jaunes ? Et les ouvriers, artisans, ceux qui travaillent dans les champs ou dans le bâtiment, c’est normal qu’ils soient obligés de manger les plats à emporter dans leur camion où ils sont 2 ou même 3 parfois et coude à coude ? Ce ne sont pas des chiens, ils ont droit à manger décemment sur une table et au chaud. Je suis révoltée de tout ça. Ce monde est vraiment pourri. Et je remarque au passage que les coiffeurs, esthéticiens, etc … sont fermés, que nous allons tous ressembler à des Yétis à la fin de ce second confinement comme du premier mais que depuis le début de la pandémie ces beaux messieurs-dames qui nous gouvernent sont bien coiffés, rasés de près et que ces belles dames n’ont pas de racines au sommet de leur crâne. Normal, remarquez, vu que notre « 1ère dame » nous coûte 150 000 € de coiffeur et de maquillage par an à elle toute seule. Alors imaginez tous les autres ! C’est honteux.

  8. C’est ça mettez les commerçants dans la rue alors qu’on prône le confinement !!!! Décidément les Français sont tombés sur la tête. Tout ce qu’ils veulent c’est ne rien changer, garder leurs petites habitudes, bien manger et surtout ne pas toucher à Noël ! Moi je mettrais bien Noël à Pâques ? !!! Qu’est ce que ça changerait ? Ah si, le Père Noël aurait plus chaud et on serait peut être tous vaccinés.
    Notre pauvre président il en prend plein la tête alors qu’il a déjà un contrat sur la tête. C’est comme ça que vous remerciez des dirigeants et des médecins, chirurgiens, et infirmières qui font des Journées de 20 heures voire plus ???
    Je suis handicapée et je n’ai pas d’immunité. Je suis allongée toute la journée et la nuit dans mon lit. Mais j’embete personne. On s’habitue à tout. Moi je pense qu’il y a beaucoup plus malheureux que moi. Faites pareil. La méditation ça aide ?

    • Enfin des paroles raisonnables! J’en ai assez des ya ca , de ceux qui ne font que critiquer. Oui il est difficile de prendre des décisions quand personne ne sait vraiment comment vas évoluer ce virus.
      Pas simple pour nos dirigeants de prévoir l’avenir, quand même les sois disant scientifiques ne sont pas d’accord sur les solutions à appliquer.
      Merci Jean

  9. « Les promesses n’engagent que ceux qui y croit ! » N’est-ce pas la devise de tout politique. ( 1 exemple : Cf lits)
    On pouvait pardonner, étant donnée la « nouveauté », les erreurs de la 1ère vague.
    « Le ridicule ne tue pas ». C’est le contenu de beaucoup des décisions de la (soi-disante) 2ème vague (peut-être, en fait, la continuation logique de la 1ère, le confinement ayant privé le virus de clients, il se rattrape).
    Que d’aberrations dans ce que peuvent faire certains et pas les autres. Se concerter avec « ceux qui sont sur le tas » n’eût pas été déchoir, mais prendre connaissance des réalités de la vie quotidienne de beaucoup de Français (la majorité).
    Porter le masque chez soi : Je vis seule et sors peu : est-ce que je pourrais contaminer les meubles qui m’entourent ?
    A moins que le but soit de supprimer les petits commerces au profit des grands groupes qui s’organisent très bien pour prendre la place des commerces de proximité.
    Faute de mieux, chacun peut s’y précipiter. A-t-il le choix ?
    Pourtant, sur le budget, le coût des aménagements demandés a coûté plus cher à ceux que l’on réduit à la faillite.
    Est-ce que ce masque « obligatoire » serait en fait une muselière ? Cela n’existait pas encore lorsque les Gilets jaunes (pas les casseurs) ont crié leur désespoir. Déjà que la GRANDE CONSULTATION n’a été réservée qu’à des sujets préalablement et uniquement choisis !
    Et la grande panique organisée sur les médias ? Et les chiffres noyés dans un flou artistique ? Leur interprétation doit être différenciée en plusieurs branches, non le tout mixé en paramètres orientés vers un seul but. La conclusion logique et l’excès se transforment en non-crédibilité.
    Où est la réalité dans tout cela ? C’est la faute aux gens et pas à nous. Nos mains sont lavées. Tout le monde est responsable, les décideurs et les autres. Pas seulement les autres, même ceux qui obéissent.
    Quant au pactole récupéré avec les amendes, il est anormal d’assimiler cela à une faute en voiture, dont une bonne partie des bénéficies part au profit des circuits radars (des routes entretenues plutôt que de nouveaux radars, en passant !). Cet argent devrait partir POUR la réelle cause : Améliorer les hôpitaux et leurs personnels, aider les gens mis à bas par la crise, subventionner les laboratoires français, baisser le nouveau trou de la caisse de la Sécurité Sociale, … Ce serait plus logique !
    Penser qu’avec les « nouveaux » chômeurs, il n’y aura moins de cotisations pour les charges sociales ; un nouveau manque à gagner !
    Restons en démocratie : laisser le choix de se faire vacciner avec un vaccin « fast food » ou pas. Là, chacun prend SES responsabilités, le Covid ou … autre chose. Allons-y pour le masque et les accessoires (pas + de 6 personnes, etc …), tant qu’il n’est pas vacciné, testé. C’est son choix et SA liberté et sa tranquillité d’esprit.
    Que ne nous a-t-on pas dit que les enfants n’étaient pas contaminants ! Alors pourquoi une muselière ? Là, ils se rappelleront le Codiv19 et surtout sa suite …. Pitié pour eux et leurs parents et profs.
    Trop d’informations contradictoires et de pressions tuent la vraie vérité. Où est-elle ?

  10. Vous parlez en chiffre mais que faites-vous à côté
    Au niveau des nous arrivants de l’étranger par bateaux ou par avions à apparemment les contrôles sont inexistants ou mal fait et vous vous étonnez d’une nouvelle vague alors faites votre boulot et arrêtez de reprocher et de persécutés les français de ces chiffres élevés et si vous aviez utiliser la chloroquine largamanu nous n’en serions là

  11. Le gouvernement ne joue que sur la peur et la désinformation, si vous voulez vraiment connaître la vérité sur les origines du COVID, l’invention de la 2nde vague et avoir la connaissance pour ne plus vivre dans la terreur, écoutez les propos de l’excellente généticienne et ancienne directrice de l’INSERM, Mme Alexandra Henrion Caude, qui elle a la connaissance et ferait une Ministre de la Santé compétente. Bien-sûr, elle est interdite d’antenne, trop d’intérêts financiers en jeu avec les laboratoires pharmaceutiques et trop d’intérêts politiques pour soumettre son peuple par la peur et la délation ! Réveillez-vous ! J’ai honte d’être française et ne trouve plus ma place parmi cette partie de la population moutonne et terrifiée ! Honte à nous de sacrifier nos jeunes ! C’est totalement amoral ! Et pourquoi ne parle-t-on jamais de toutes les victimes des mesures de confinement ? des suicides, dépressions, des vraies maladies graves non soignées au profit du COVID ! des pauvres gens qui perdent tout et sont désespérés parce qu’on leur interdit de travailler ? Dans quel monde sommes-nous ? Cela me donne la nausée !

  12. A lire tous les commentaires , je reste persuadé que nous allons tout droit… à une révolution ! C’est arrivé par le passé , et il n’est pas exclu que cela recommence ! Ce qui est sûr , c’est la fin pas du monde , mais d’ un monde ! Depuis Giscard , avec son regroupement familial la dégringolade française a commencé ! …Les anglais ont réussi à foutre le camp de ce merdier européen , il n’ est pas sûr qu’à plus ou moins long terme , les allemands ne fassent pas de même …

  13. Encore lui !! ça fait longtemps qu’il aurait du démissionner. La plupart des dirigeants ne servent à rien, on se débrouille comme on peut sur le terrain. Ce n’est pas la peine de faire des milliers de tests, c’était il y a 3 mois qu’il fallait les faire, maintenant c’est le temps de la vaccination mais c’est impossible. Les sites ne fonctionnent pas ou alors sont bidons?
    L’organisation française est catastrophique et ce n’est que la partie visible de l’iceberg, révélée par cette épidémie. Mais c’est pareil pour tous les services. Tous ces dirigeants qui n’ont rien fait depuis des dizaines d’années devraient être jugés pour destruction du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici