Covid-19: le protocole sanitaire en entreprises est renforcé

5
16183
Covid-19: le protocole sanitaire en entreprises est renforcé
La pause café entre collègues, sans masque, favorise la transmission du virus. © Adobe stock

Télétravail, cantine, moment de convivialité entre collègues… Le protocole sanitaire national en entreprise évolue a indiqué jeudi 25 novembre le ministère du Travail. Quelles sont les nouvelles règles ?

Deux mètres à la cantine

En matière de restauration collective, «en l’absence de pass sanitaire dans ces lieux, et dans le contexte de reprise de l’épidémie, nous envisageons d’en revenir à une règle de deux mètres entre chaque personne à table, dès lors que le masque n’est pas porté», a fait savoir le ministère du travail.

Les moments de convivialité ne sont «plus recommandés»

Les moments de convivialité, comme la pause-café sans le masque, ne sont «plus recommandés». «S’ils sont tout de même organisés, ils doivent se faire dans le respect des gestes barrière, et notamment de la distance de deux mètres entre chaque personne lorsque le port du masque ne peut être assuré», a précisé le ministère.

Faciliter le télétravail

La ministre Elisabeth Borne invite dès à présent les employeurs «à faciliter» le télétravail. Un déploiement qui doit tenir compte «des enjeux d’organisation du travail, des risques liés à l’isolement des salariés, ou encore de la difficulté à respecter les gestes barrières». Actuellement, le protocole prévoit que «les employeurs fixent, dans le cadre du dialogue social de proximité, les modalités de recours» au télétravail.

5 Commentaires

  1. l’apparition de multiples contraintes individuelles et collectives dues aux mesures de prévention et de protection peuvent faire émerger des tensions psychologiques qu’il est nécessaire d’anticiper au même titre que le risque infectieux : Une approche basée sur la gestion des risques multidisciplinaire et participative est profitable dans ce contexte de crise sanitaire, afin de favoriser son acceptation par le personnel : https://www.officiel-prevention.com/dossier/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/service-de-sante-au-travail-reglementations/gestion-des-risques-dune-epidemie-dans-les-entreprises-covid-19

  2. Allez on vaccine tous les Français pour arrêter la propagation, c’est ce qu’ils disent….
    Et après arrive un quelqu’un d’un pays comme l’Afrique (ou autre) et nous ramène une nouvelle souche….. Et voilà, c’est répartit comme en 40, car évidemment les » vaccins » actuelles ne protegeront pas….. On ne pourra pas vacciner la planette entière donc… donner les moyens aux hôpitaux de soigner les gens, mais ça c’est une autre affaire….

    .

    • L’afrique est un continent, l’hécatombe des contaminations est en Europe, les variants sont légions et peuvent éclore n’importe où sur le globe, le virus est la conséquence de l’ignorance de cette civilisation en perte de repères, quelle régression. Votre commentaire en est la preuve.

      • Oui mais n’oubliez pas la moyenne d’âge des africains et celle des européens… l’Europe est vieillissante et ce sont toujours les plus faibles qui périssent lors des épidémies… c’est cela la sélection naturelle et toutes nos connaissances scientifiques n’y changeront jamais rien. Dame Nature est plus forte que nous.

        Il n’empêche qu’il aurait mieux valu se limiter à la vaccination des personnes à risque mais sur TOUTE LA PLANETE et laisser le virus se répandre naturellement afin qu’on s’y adapte progressivement.
        Pendant qu’on réquisitionne l’essentiel des vaccins en occident, les pauvres de ce monde meurent dans l’indifférence générale.
        De toute manière, vacciné ou pas, on l’attrapera tous, c’est juste une question de temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici